Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
transhumance

Loup : 1600 brebis et plusieurs centaines de manifestants attendus à Gap ce mardi

20 Juil 2015 - 23:24

Deux troupeaux de 800 brebis chacun et des véhicules transportant des bovins vont descendre dans le centre-ville de Gap, ce mardi matin, afin de protester contre les attaques de loups. Plusieurs centaines d’éleveurs, venus de toute la région, sont également appelés à manifester, à l’occasion de la journée de repos du Tour de France. Les manifestants convergeront vers la préfecture des Hautes-Alpes, qui sera fermée au public au coeur d’un quartier lui-même interdit à la circulation et au stationnement pour l’occasion. Une table ronde se tiendra à la préfecture, en présence d’élus et des représentants de la profession. Xavier Beulin, président de la FNSEA, Michèle Boudoin, présidente de la FNO (Fédération nationale ovine), et le responsable Loup des Jeunes agriculteurs seront également présents. Le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard, devrait indiquer que la prochaine visite du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, dans les Alpes-de-Haute-Provence, sera essentiellement consacrer à la problématique du loup.

Deux transhumances seront organisées à Gap : l’une au départ du carrefour du Sénateur, route de Veynes, et l’autre au départ du parking-relais de la route de la Descente. Le rendez-vous est fixé à 8h30 aux deux endroits. Les troupeaux et les manifestants traverseront la ville en direction de la préfecture. Les manifestants sont invités à venir vêtus de noir « en signe de deuil ».

Le premier cortège se dirigera vers les Eyssagnières, avant de descendre la rue des Boutons d’or, de traverser le carrefour des Marronniers et de remonter les avenues François-Mitterrand puis Jean-Jaurès vers Porte-Colombe. L’autre cortège descendra l’avenue Commandant Dumont jusqu’au carrefour des Cèdres, avant d’emprunter le cours Ladoucette, le boulevard de la Libération et le cours Frédéric-Mistral, devant l’hôpital. Les deux transhumances se rejoindront à Porte-Colombe d’où elles convergeront vers la place Saint-Arnoux et la préfecture.

A 12h, devant la préfecture, l’historien gapençais Jean-Pierre Reybaud revêtira par ailleurs le costume de garde-champêtre pour dresser l’historique de l’éradication des loups à Gap, de 1616 à 1903, avec les primes versées.

La profession agricole avait été mise en garde par certains élus contre le projet d’une manifestation perturbant le passage du Tour de France dans les Hautes-Alpes. En concertation avec la société organisatrice du Tour, ASO, et avec le président du Département, Jean-Marie Bernard, le principe d’une transhumance revendicative lors de la journée de repos a finalement été retenue.

Inutile de préciser que, de ce fait, la circulation sera difficile à Gap ce mardi. A la demande de la préfecture, le maire de Gap a d’ailleurs interdit la circulation et le stationnement dans tout le quartier de la préfecture, de 0h à 20h. Par ailleurs, en raison de cette manifestation, la préfecture des Hautes-Alpes sera fermée au public ce mardi 21 juillet (les services seront accessibles uniquement par téléphone : 04 92 40 48 00).


+ Sur le même sujet...