Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Carole Chauvet Jean-Pierre Gandois

Crots : Carole Chauvet, conseillère départementale, démise de ses fonctions de 1ère adjointe

Carole Chauvet, nouvelle conseillère départementale d’Embrun, n’est plus première adjointe au maire de Crots. Le conseil municipal a délibéré en ce sens, le 8 juillet : douze élus ont voté contre son maintien, deux se sont abstenus et l’intéressée a voté en faveur de son maintien.

« Comment défendre ma commune lorsque l’on me désavoue ? », dénonçait Mme Chauvet sur sa page Facebook. « Devant les baisses de dotations de l’Etat, le Département va engager des baisses drastiques au niveau des associations et de l’aide aux communes. Comment aider une commune qui se tire une balle dans le pied ? D’autres communes sont beaucoup plus solidaires et organisées pour obtenir un maximum de subventions. Pour des rancunes personnelles (je le pense), le maire veut me démettre. » Ce jeudi, la conseillère départementale, interrogée par L’e-media 05, s’avoue « un peu déçue. La population souhaitait que je reste adjointe ; c’était aussi mon choix. J’ai démissionné de mon emploi (elle était professeur au lycée agricole de Gap et au CFA des Compagnons du devoir à L’Argentière-la-Bessée, NDLR) pour pouvoir m’investir pleinement dans mes mandats. C’est un peu rapide, surtout que nous n’avons pas pu en discuter. »

Le maire de Crots, Jean-Pierre Gandois, ne veut « pas polémiquer. C’est quelque chose d’anodin, d’habituel dans la vie communale ; il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Carole n’avait plus le temps de s’occuper de la mairie et d’autres personnes souhaitaient davantage s’impliquer. C’est un constat. » Pour lui, « conseiller départemental, c’est un mandat à part entière. D’ailleurs, c’est une tradition dans l’Embrunais de s’y consacrer totalement : Richard Siri avait démissionné de la mairie de Baratier, Marc Viossat a démissionné de son poste d’adjoint. » N’y a-t-il pas des considérations personnelles dans cette affaire, alors que Jean-Pierre Gandois avait lui-même envisagé de se présenter aux élections départementales ? « J’avais des velléités, c’est vrai, mais j’ai eu des difficultés personnelles (la fille aînée de M. Gandois est décédée il y a quelques semaines, NDLR). Si ça n’avait été qu’une question personnelle, les conseillers municipaux ne m’auraient pas suivi d’une façon aussi nette. »

Gérard Garnier, précédemment 2e adjoint, a été élu premier adjoint, Jean-Noël Bonardi 2e adjoint, Jean-Daniel Guieu 3e adjoint et Danièle Evin 4e adjointe. Par ailleurs, trois conseillers municipaux se sont vu confier une délégation.


+ Sur le même sujet...