Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Péage La Saulce

Roger Didier vent debout contre la proposition de hausse des péages pour les poids lourds

24 Juil 2015 - 12:57

Le maire de Gap, Roger Didier, est vent debout contre la proposition « inacceptable » de surtaxer le péage des autoroutes des Alpes pour les poids lourds. Le projet figure dans un rapport du sénateur (Les Républicains) de Savoie, Michel Bouvard, et du député (PS) de l’Isère, Michel Destot, chargés de trouver de nouvelles sources de financement pour le TGV Lyon-Turin. Ce rapport a été remis au gouvernement le 13 juillet dernier.

« Dans ce rapport, le peu d’autoroutes des Alpes du Sud serait taxé plus fortement que celles, nombreuses, des Alpes du Nord ! » déplore le maire de Gap dans un communiqué. Les deux parlementaires préconisent une hausse de 15 % pour les Alpes du Sud et de 10 % pour les Alpes du Nord. MM. Bouvard et Destot justifient cette différenciation par les « niveaux de péages moins élevés » pour la liaison côtière entre Aix-en-Provence et Menton.

« Il est incompréhensible que les Alpes du Sud, déjà tellement oubliées ou ignorées des pouvoirs publics pour solutionner leur désenclavement, soient ainsi surtaxées pour créer une nouvelle infrastructure de transport des Alpes du Nord », estime M. Didier, qui appelle élus et responsables économiques des Alpes du Sud à se mobiliser.

Cette hausse de péage pourrait être étalée sur cinq ans, à raison de 2 à 3% par an, sachant que ce surpéage pourrait être maintenu « jusqu’à 50 ans après l’ouverture du tunnel de base » du TGV Lyon-Turin. Cette surtaxe permettrait de rapporter 40 millions d’euros, selon le rapport Bouvard-Destot.

Reste que le projet semble avoir peu de chances d’aboutir, puisqu’il impliquerait l’accord d’Escota (Vinci autoroutes), dont l’Etat n’est pas actionnaire, à la différence des concessionnaires des autoroutes des Alpes du Nord et des deux tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus.

Photo d’archives Google Street View

 


+ Sur le même sujet...