Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Visite Manuel Valls La Grave (3)

Chambon : à La Grave, Manuel Valls assure la population de « la solidarité de la nation » (vidéo)

Son hélicoptère s’est posé à La Grave dans la brume, la pluie est tombée à verse pendant la table ronde qu’il présidait à la salle des fêtes, et deux arcs en ciel sont apparus lorsque Manuel Valls est allé à la rencontre de la population et des commerçants du village. Tout un symbole lors de cette visite du Premier ministre, avant tout destinée à assurer la population et les entreprises de la Haute-Romanche de la « solidarité de la nation », comme l’a martelé M. Valls à plusieurs reprises.

A son arrivée à La Grave, le Premier ministre a beaucoup écouté les différents acteurs locaux avant de livrer son analyse de la situation et de donner un certain nombre d’assurances au niveau financier notamment (lire par ailleurs). Il a aussi répété à l’envi qu’il ne voulait pas faire de fausses promesses. Pour lui, l’éboulement de la falaise du Chambon est un préalable. Ce n’est qu’à partir de là qu’une solution définitive pourra être envisagée, qu’il s’agisse de conforter le tunnel du Chambon ou de créer une dérivation du tunnel pour contourner la partie effondrée, ou que la solution passe par la création d’une nouvelle route sur l’autre rive de la Romanche.


Manuel Valls à La Grave : « Je ne vous laisserai… par lemedia05

Ce « discours de vérité », Manuel Valls l’a tenu tout au long de sa pérégrination dans la longue rue de La Grave, allant à la rencontre d’habitants, entrant dans les bars et les commerces, répondant aux interpellations de Graverots courroucés. « Je ne vais pas vous promettre que ce sera réglé dans deux mois », a-t-il répété. « Tout ce que je peux vous dire, c’est que la nation ne laissera pas tomber votre territoire. Si je suis venu ici aujourd’hui, c’est bien que nous sommes conscients que quelque chose de grave se passe. » Toutes les solutions sont étudiées, « nous ne nous interdisons rien », a indiqué M. Valls.

Le Premier ministre a aussi interrogé les commerçants sur la situation de leur entreprise après 105 jours de fermeture de la RD 1091, entre Grenoble et Briançon. Là encore, il a rappelé les dispositifs mis en oeuvre par l’Etat, avec la Région, le Département et la CCI. Le fonds de soutien sera abondé par l’Etat, et une exonération de charges fiscales et sociales pourra être envisagée, « ce qui n’est arrivé qu’une fois, pour la Corse, à la suite de la grève de la SNCM. Il y avait rupture de continuité territoriale et c’est un peu le cas ici aussi. »

De façon impromptue, alors qu’il devait quitter La Grave à 19h30, Manuel Valls a prolongé sa visite en dînant au restaurant « Au vieux guide » avec quelques personnalités, dont le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, et le chef adjoint du cabinet du président de la République, le Gapençais Christophe Pierrel, qui a décidé de passer quelques jours de vacances en Haute-Romanche en signe de solidarité. Le Premier ministre s’est envolé vers 21h. Avec la promesse de veiller à l’évolution de la situation.


+ Sur le même sujet...