Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Travaux RD (6)

Du Champsaur à Montmaur, les chantiers de l’été sur les routes départementales

31 Juil 2015 - 17:06

La période d’été est, chaque année, celle au cours de laquelle d’importants chantiers sont ouverts sur les routes du département. Au global, une cinquantaine de chantiers sont en cours. Les principaux ont lieu à Chabottes, à Forest-Saint-Julien et à Montmaur. Avant d’être suspendus jusqu’à la fin du mois d’août ou au début du mois de septembre pour cause de vacances, le président du Département, Jean-Marie Bernard, a visité les chantiers, ce jeudi, en compagnie de Patrick Ricou, premier vice-président et conseiller départemental du Champsaur, et de Marcel Cannat, vice-président en charge des déplacements.

A Chabottes, Jean-Marie Bernard, Patrick Ricou et Marcel Cannat ont été reçus par le maire, Christiane Mioletti.
A Chabottes, Jean-Marie Bernard, Patrick Ricou et Marcel Cannat ont été reçus par le maire, Christiane Mioletti.

A Chabottes, la traversée du chef-lieu a été refaite. Des travaux avaient déjà été entrepris en 2014 dans la traversée du village (pour un montant de près de 236 000€ HT). Et la rénovation du centre-village se poursuit autour de sa nouvelle école (120 élèves, cinq classes et un agrandissement envisagé avec la commune voisine de Forest-Saint-Julien) et de ce qui est amené à être le nouveau bâtiment des services publics (mairie, agence postale, bibliothèque, salle pour les infirmières, etc.). Cette année, les réseaux ont été refaits, ainsi que le revêtement de la voirie. Des abribus ont été repositionnés au bord de la route. Cette deuxième tranche se monte à un montant de 320.000€. La maire, Christiane Mioletti, indique profiter de ces chantiers pour refaire une partie de la voirie communale.

Au col de Manse, c’est un chantier ouvert il y a une dizaine d’années, qui est sur le point de trouver un terme. Le but était « de faire en sorte que l’accès au Champsaur depuis Gap via le col de Manse soit le plus linéaire et propre possible », souligne Jean-Marie Bernard. Reste un point à traiter : l’élargissement du pont de Frappe de deux mètres environ. Retardés en raison de la défaillance d’un bureau d’études, ils devraient commencer à la fin du mois d’août ou au début du mois de septembre. Un élargissement du pont qui sera complété d’une réfection de son revêtement. Ces travaux se montent à environ 350.000€.

Le pont Blanc, qui relie les communes de Chabottes et de Forest-Saint-Julien, est lui aussi en réfection. Datant du début du 20ème siècle, il nécessitait des travaux d’entretien. « Sur ce type d’équipement, il faut bien se dire que si l’on ne fait pas un entretien régulier, les dégradations vont crescendo et à terme, c’est tout le pont qu’il faut refaire », explique Pierre Charlot, chef du service infrastructures multimodales du Département. Le pont retrouve une nouvelle jeunesse pour un montant de 210.000€. S’il fallait le refaire intégralement, deux millions seraient nécessaires. Il sera bel et bien repeint en blanc. « Pas seulement pour le côté esthétique, poursuit Pierre Charlot. La peinture protège l’ouvrage d’une manière globale ».

Enfin, un point a été fait sur la RD 937 à Montmaur, où le revêtement et la structure même de la chaussée commençaient à montrer des signes de fatigue. Les travaux ont été faits sur une portion de 1,4 km pour une somme de 350.000€. Les zones les plus fragiles ont été purgées et rabotées. Un reprofilage de la chaussée a ensuite été réalisé. Et une dernière couche de revêtement a été posée sur une épaisseur de 4 cm. L’idée étant de ne plus laisser la route se détériorer au point où elle l’était en refaisant cette seule couche de revêtement tous les sept ou huit ans. Ce seul revêtement, en effet, coûterait environ 150.000€.


+ Sur le même sujet...