Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
sculpture 3

Expositions à ciel ouvert dans le centre-ville de Gap

8 Août 2015 - 16:30

Cet été, 14 artistes exposent en plein air dans le centre-ville de Gap, jusqu’au 31 août.

  • Silvio Paradiso, des performances au sol et une exposition à La Grange

silvioSilvio est un peintre italien originaire des Pouilles. Le madonnaro (peintre de rue) produit aussi des peintures murales, des aquarelles et des huiles qu’il exposera du 5 au 29 août à La Grange, les mercredis de 12h à 16 et du jeudi au samedi de 17h à 21h. Pour pourrez aussi admirer ses performances au sol, à la craie, mardi 4 août dès 15h, place aux Herbes, et mardi 18 août dès 15h, en bas des escaliers de la rue Carnot.

  • Thierry Chollat : « Gorilles des montagnes », place Jean-Marcellin

Thierry Chollat réalise des sculptures d’animaux en fer et en bois, souvent en taille réelle et en posture caractéristique, comme ce gorille aux aguets. Il est soucieux de mobiliser les consciences autour des espèces menacées.

  • Gérard Boisard : « Cube labyrinthe » et « Hommage à A. Durer », rue de France et place aux Herbes

Gérard Boisard manifeste un goût prononcé pour la géométrie, qui le conduit de la fascination des cristaux et de leurs imbrications aux structures éphémères et légères des échafaudages.

  • Cyril de la Patellière : « La liseuse », place Alsace-Lorraine

La liseuse, commande passée par la Ville de Gap en 2007, est une pièce unique en bronze à patine verte.

  • Laurent Maero : « Saturne », place Ladoucette

sculpture 1Laurent Maero est un créateur d’émotions qui cherche à capter l’appel puissant des sentiments. Saturne, faite de grâce et d’élégance, représente la vie, le changement.

  • Edline : « Speederman », rue Jean-Eymar

Ses constructions humaines, ses puzzles féériques en 3D sont un enchantement de légèreté, d’équilibre que le vent anime, ses silhouettes filaires se mêlent au décor.

  • Stéphanie Cailleau : « L’enlaçoir », square Henri-Dunant

Ses œuvres sont créées ou déployées in situ, elles se lovent sur un rocher, se greffent à un arbre.

  • Bruno Lucchi : « Equilibre sur un mur », place Gavotte

Après l’exposition de ses œuvres dans les rues de Gap en 2013, la Ville a souhaité acheter cette sculpture en bronze pour l’installer définitivement à cet emplacement.

  • Alfredo Lopez : « En route vers son destin », place de la République

sculpture 2Interfacée de ses lunettes interactives, de ses capteurs, de ses antennes, cette création sait réagir à la seconde et traverse le temps à la vitesse des ondes, mais pour quelle finalité ?

  • Arnaud Labarge : « Totems », place Saint-Arnoux

En utilisant la mémoire et les formes d’objets oubliés, l’artiste place en priorité l’esthétique et l’imaginaire au cœur de ses œuvres qui naissent à travers une quête itinérante dans les campagnes et lieux insolites.

  • Patrick Planchon : « Vortex de poissons » et « Sans titre », place Frédéric-Euzières et rond-point du théâtre

Son matériau de prédilection est le fer, qu’il tord, assemble et découpe. Il façonne des sculptures totémiques et emblématiques à partir de débris de fer sur le thème de l’humain et son environnement.

  • Cristina Marquès : « Totem ice rainbow » et « Ice variations », rue Carnot

Sa spécialité est le verre acrylique. Imaginez une bouteille de champagne dont les bulles resteraient éternellement en effervescence.

  • Léo Gayola : « Rêve et graphisme », place Jules-Ferry

Des images insolites à la frontière de l’imaginaire, prise avec un appareil photo numérique, sans aucune retouche.

  • Paul-Aimé Brochier, à la chapelle des Pénitents

Il assemble par soudure des matériaux ayant déjà un vécu.

Photos Stéphane Demard