Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Tunnel-du-Chambon Alain Lipietz

Tunnel du Chambon : l’analyse iconoclaste d’Alain Lipietz sur la « faute de communication »

Alain Lipietz, ancien porte-parole national d’Europe Ecologie-Les Verts, est polytechnicien. C’est aussi un connaisseur de la Haute Romanche et de la vallée de la Guisane, puisqu’il séjourne régulièrement au Monêtier-les-Bains depuis 1971. Dans un billet publié sur sa page Facebook à propos des conséquences de la fermeture du tunnel du Chambon, il se demande si « La Grave ne commettrait pas une faute de com’ ? Depuis plusieurs jours, radios et télés nous gavent de “La Grave, petit village coupé du reste du monde”, ce qui fait un tort immense au tourisme local jusqu’à Monêtier, Serre Chevalier et même jusqu’à Guillestre, de l’autre coté de Briançon ! »

Alain Lipietz rappelle que, depuis le Sud de la France, l’accès à La Grave et aux communes environnantes, qui restent « directement liées à leur sous-préfecture, Briançon, vaste concentration commerciale et médicale », est inchangé. Depuis le bassin parisien, il est possible de passer par Gap (au prix d’un sérieux détour, malgré tout) mais aussi par le col du Galibier ou par le tunnel du Fréjus (au prix d’un péage au tarif réduit en s’adressant à l’office de tourisme de Serre Chevalier).

« En réalité, la chute est réelle et inévitable pour ceux des commerçants qui vivent du trafic de transit, elle ne devrait pas l’être, au contraire, pour le tourisme », analyse M. Lipietz. « Les habitants ont peur que, rigueur aidant, les travaux de réparation (par une autre route de l’autre côté du lac, par un tunnel plus profond) tardent trop. Ce qui retarde surtout, c’est qu’on attend toujours l’effondrement du tunnel et le tsunami qu’il provoquera sur les deux rives du Chambon. Là où les habitants ont raison de s’activer, c’est que la réforme Raffarin (cette absurdité), en confiant les routes nationales aux départements, est très démobilisatrice : pourquoi l’Isère paierait-elle pour désenclaver un village des Hautes-Alpes ? » (précisons toutefois que l’Isère a déjà engagé 1,4 M€ pour les travaux dans le tunnel du Chambon et a lancé un chantier de 5 M€ pour construire une voie de secours en rive gauche de la Romanche, NDLR). « Heureusement, face à la mobilisation, Valls a compris que cette Nationale est d’intérêt national. » En considérant, au passage, que « si la route doit passer par un tunnel au Chambon, à qui la faute ? A EDF qui a noyé la vallée pour créer le lac du Chambon. Normalement, c’est à EDF de payer. »

« Que La Grave profite de cette opportunité pour diversifier son développement ! »

« Les riverains, en particulier de La Grave, ont “fait du bruit” pour qu’on ne les oublie pas (à mon avis il n’y avait aucun risque, cette route est trop importante) et les journalistes en ont rajouté une couche, le résultat étant de faire croire à tous les touristes et vacanciers de l’Europe occidentale qu’on ne pouvait plus atteindre La Grave ni, derrière, le Briançonnais … et donc ont aggravé la situation. Ce qui m’a amené à réagir : oui, allez passer vos vacances à La Grave ou Monêtier ou Serre Chevalier, c’est un paradis, surtout actuellement ! »

L’économiste va plus loin : « Un des problèmes de La Grave, c’est que l’on s’y pense comme une banlieue de Bourg d’Oisans et une villégiature de Grenoble ou Lyon, et non comme une banlieue de Briançon et une villégiature de Turin, Milan et Marseille. Or elle est les deux. Et en plus un transit entre les deux. » Pour Alain Lipietz, « l’autre problème, c’est que La Grave se pense trop souvent comme un relais de transit et non comme une villégiature, une “station”. Alors que Monêtier comme Vallouise ont su se doter d’une “profondeur” à l’écart de la route. Je comprends très bien les graves difficultés des villageois de La Grave qui travaillent à Bourg d’Oisans et ont leurs habitudes du côté de Grenoble. La Grave se croit “coupée du reste du monde” alors qu’elle se retrouve provisoirement dans la situation de Névache ou Vallouise. Qu’elle profite de cette opportunité pour diversifier son développement ! »

Photos d’archives © David LE GUEN / Dlgsport.net et DR


+ Sur le même sujet...