Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Plants de cannabis

148 pieds de cannabis cultivés dans des caves de Veynes : un père et son fils interpellés

3 Août 2015 - 15:22

148 pieds de cannabis, huit branches de tête de cannabis et 50 grammes de feuilles de cannabis ont été saisis par les gendarmes, ce dimanche à Veynes, ainsi que le nécessaire à la culture de cannabis (deux humidificateurs, treize lampes et quatre ventilateurs). Les chambres de pousse étaient situées dans les caves d’un Veynois, tandis que le grenier était destiné au séchage. Le cultivateur présumé, qui assure détenir ce cannabis pour sa consommation personnelle très importante, avait déjà été condamné en 2013 pour des faits identiques.

Les gendarmes de Laragne-Montéglin et du Psig (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) de Gap ont fait cette découverte à la suite d’un contrôle routier réalisé à Lazer dans la nuit de samedi à dimanche, vers 4h. Ils ont stoppé un automobiliste qui roulait tous feux éteints. Lors du contrôle, les militaires se sont étonnés d’une forte odeur de gasoil. Il s’est avéré que la voiture contenait plusieurs bidons de carburant, ainsi que des pompes manuelles, que le conducteur, âgé de 18 ans, et ses deux passagers, âgés de 16 et 17 ans, tous Veynois, sont suspectés d’avoir utilisé pour voler du gasoil. L’un des mineurs était par ailleurs retrouvé porteur de deux barrettes de résine de cannabis, tandis que le jeune conducteur en transportait 16 barrettes.

Placés en garde à vue, les deux mineurs finissaient par reconnaître, après avoir longtemps nié, le vol en réunion de carburant en compagnie du majeur qui, lui, continuait à nier le vol mais reconnaissait l’usage de résine de cannabis. Le mineur porteur des deux barrettes de résine de cannabis reconnaissait également l’usage de stupéfiants. Le père du jeune majeur était également placé en garde à vue et reconnaissait cultiver du cannabis pour sa propre consommation.

Le parquet de Gap indique, dans un communiqué, avoir convoqué les deux mineurs en vue de leur mise en examen par le juge des enfants de Gap. Quant au père et à son fils, ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Gap pour le 12 novembre prochain. Le père encourt vingt ans d’emprisonnement du fait de la récidive, son fils une peine de dix ans, rappelle Sandra Reymond, substitut du procureur de la République de Gap. Les pieds de cannabis découverts à Veynes ont pour leur part été détruits par les gendarmes sur instruction du parquet.

Photo d’archives

 


+ Sur le même sujet...