Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration.Photo d'illustration.

Les élèves de 5e de Gap-Fontreyne et de Saint-Bonnet dotés de tablettes numériques

31 Août 2015 - 22:53

Les élèves de 5e des collèges de Fontreyne, à Gap, et Jean-Yves-Dusserre à Saint-Bonnet-en-Champsaur seront dotés, dès cet hiver, de tablettes numériques dans le cadre de leur scolarité. Cette expérimentation, menée dans le cadre d’un appel à projet du ministère de l’Education nationale, représente un investissement de 160.000€, supporté pour moitié par l’Etat et pour moitié par le Département. « Je ne suis pas sûr que ce soit rendre service aux jeunes que de leur offrir une clé USB à la rentrée », a commenté le président du Département, Jean-Marie Bernard, à l’occasion d’une conférence de presse consacrée à la rentrée scolaire, ce lundi. « A une époque, c’était valable. Aujourd’hui, nous passons à une autre ère. De la même manière, l’époque n’est plus vraiment à offrir des dictionnaires aux collégiens. » L’objectif de M. Bernard est de généraliser l’accès aux tablettes à l’ensemble des quatorze collèges haut-alpins d’ici la fin de sa mandature, en 2021. Il a également mis l’accent sur les efforts consentis pour raccorder tous les établissements à la fibre optique.

Jean-Marie Bernard a également passé en revue les différents domaines d’intervention du Département en matière scolaire. Les transports scolaires représentent « un enjeu fort », avec un budget d’environ 9 M€. « Il y a plus de 200 circuits sur le département, et nous travaillons à faire de la couture en fonction de l’évolution des effectifs, a souligné M. Bernard. Il faut parfois créer une ligne supplémentaire lorsque les effectifs augmentent ou au contraire en supprimer lorsqu’ils baissent, et parfois prévoir des aides aux familles pour qu’elles assurent elles-mêmes le transport. Nous mobilisons aussi plus de 30 taxis pour le transport des élèves handicapés. » Quelque 6500 élèves bénéficient des transports scolaires départementaux.

Cette compétence reviendra par la suite à la Région, qui aura la possibilité de la déléguer aux départements. « Il nous faudra trouver le bon deal avec la Région pour poursuivre ce dispositif », a précisé M. Bernard. « Nous aurions la tentation de dire qu’il faut demander une participation aux familles pour le transport mais nous attendons de voir ce que décidera la Région, en fonction de son nouveau président. »

500.000 repas servis chaque année dans les collèges

La cuisine du collège de Serres a été rénovée cet été.
La cuisine du collège de Serres a été rénovée cet été.

En matière de restauration scolaire, qui pèse entre 2,7 et 2,8 M€ dans le budget du conseil départemental, Jean-Marie Bernard a mis l’accent sur « la culture du circuit court, qui est devenue une règle pour assurer la qualité et aussi soutenir l’agriculture locale. Plus de 150.000€ ont été consommés dans les circuits courts. C’est quelque chose qui fonctionne bien. » Là, il n’est pas question pour la majorité de solliciter davantage les familles, même si, sur un coût de 5,60€ par repas, la participation demandée atteint au maximum 3,60€. Soit « 1 M€ de charge nette pour le Département », sachant que 500.000 repas sont servis chaque année.

Côté bâtiments, des travaux ont été réalisés dans quatre collèges pour un montant total de 930.000€. Les principaux concernent le collège des Garcins, à Briançon, où une chaufferie bois sera mise en service cet automne. A Veynes, ce sont les réseaux électriques et le câblage informatique qui ont été mis à niveau. A Serres et à Guillestre, les investissements ont concerné la restauration scolaire.

Enfin, Jean-Marie Bernard a rappelé que le Département finançait les bourses scolaires « pour plus de 100.000€ par an », et qu’il consacrait une somme équivalent à la carte Yes! pour les jeunes Haut-Alpins, de 13 à 21 ans. « Cette carte a été lancée en 2010 et nous en distribuons environ 3000 par an. C’est un dispositif qui apporte une vraie satisfaction pour les jeunes. Il sera reconduit. »


+ Sur le même sujet...