Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Rassemblement migrants Gap

Réfugiés : le nombre de places du Cada va augmenter, l’OPH prêt à en accueillir

Les Hautes-Alpes participeront à l’élan de solidarité en faveur de l’accueil des réfugiés en provenance de Syrie, d’Irak ou d’Erythrée notamment. Alors que près d’une centaine de personnes se sont rassemblées sur l’esplanade de la Paix, ce lundi soir à Gap, et 200 samedi à Briançon, le préfet Pierre Besnard a annoncé que « plusieurs dizaines de places supplémentaires » allaient être créées pour le Cada (centre d’accueil des demandeurs d’asile) des Hautes-Alpes. Les 120 places existantes sont en effet entièrement prises. Ces créations interviendront « plutôt  sur le Briançonnais », les places existantes étant situées à Gap.

Le préfet est revenu sur l’initiative de la municipalité de Rosans, qui s’était déclarée prête à accueillir deux familles de réfugiés. « En fait, les appartements en question n’appartiennent pas à la commune, mais à l’office HLM », a précisé M. Besnard. « Nous avons donc sollicité l’OPH. Celui-ci nous a donné son accord, et nous a fait savoir qu’il était prêt à mettre à disposition des logements qui ne trouvent pas preneurs. Ainsi, tout le monde serait gagnant. »

Le préfet a observé que « chacun ne peut pas faire ce qu’il veut dans son coin. S’il y a des familles volontaires, je les invite à se faire connaître de leur mairie. La vocation des réfugiés est d’être bien accueillis sur notre territoire et de retourner chez eux, s’ils le souhaitent, une fois que la situation politique aura évolué dans leur pays. Il y a aussi une logique de solidarité nationale pour répartir les réfugiés sur le territoire. » Pierre Besnard a également rappelé que les maires volontaires étaient conviés à une réunion, samedi prochain, au ministère de l’Intérieur à Paris.

Photo : près d’une centaine de personnes se sont réunies, ce lundi à Gap,
à l’initiative du Mouvement pour la paix (photo Jean-Claude Eyraud/facebook)

 


+ Sur le même sujet...