Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Rassemblement buralistes2

Gap : « Le paquet neutre va tuer nos commerces », dénoncent les buralistes

8 Sep 2015 - 17:19

Les buralistes haut-alpins ont mené une opération symbolique, ce mardi matin à Gap, à l’instar de leurs confrères de la France entière. Dans leur collimateur, le paquet de cigarettes neutre et le projet de généralisation du paquet à 10€. Une vingtaine de buralistes se sont réunis au tabac « Le Républic », dont les rayons de tabac avaient été garnis de paquets génériques, autour de leur présidente départementale, Dominique Arnaud, avant de se rendre à la préfecture pour y déposer une motion.

« Nous voulons dire non au paquet générique de Marisol Touraine qui va défigurer nos établissements et renforcer les distorsions avec les autres pays européens », a estimé Mme Arnaud, présidente de la chambre syndicale des débitants de tabac et vice-présidente de la confédération nationale. « Nous ne sommes pas contre la lutte contre le tabagisme, mais le paquet prévu par la directive européenne suffit bien. Ce paquet nous permet de travailler, de nous repérer, à la différence du paquet neutre. Nous avons déjà des amplitudes horaires terribles : s’il faut passer deux heures supplémentaires au déballage (les logos des marques de cigarettes disparaîtraient totalement du paquet), ce n’est plus possible. » Pour Mme Arnaud, « le paquet neutre ne dissuadera pas les jeunes de fumer mais va tuer des débits de tabac. Ce n’est pas contre le tabac que les pouvoirs publics lancent des actions mais contre le métier de buraliste! Nous lançons donc un appel au bon sens. »

Alors que la commission des affaires sociales du Sénat a repoussé le projet gouvernemental, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, va de nouveau soumettre l’amendement en séance plénière du Sénat le 14 septembre. Mme Arnaud s’est félicitée que les buralistes soient « épaulés par nos deux députés et notre sénatrice ». La présidente des buralistes haut-alpins s’est dite « déterminée », en dénonçant également « une autre idée en germe, celle de la généralisation du paquet à 10€. On favoriserait ainsi le marché parallèle, qui représente déjà 26% des ventes de tabac en France! »

Mme Arnaud a souligné que 830 débits de tabac avaient disparu depuis un an et que 600 autres étaient en passe de le faire. Depuis 2003, 7000 buralistes ont fermé leurs portes en France. « Si ce produit est dangereux, que l’Etat en interdise la vente et qu’on rachète nos commerces, ce sera moins hypocrite », a déclaré Dominique Arnaud. « Avec ces mesures, on veut tuer une profession qui rapporte de l’argent à l’Etat. »


+ Sur le même sujet...