Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Tracts Roger Didier

Gap : Roger Didier et sa municipalité ont distribué des tracts avant la manif de samedi

[Mis à jour à 21h20]
La municipalité de Gap, son maire Roger Didier en tête, était sur le pont, ce vendredi matin, pour sensibiliser la population à l’impact de la réduction des dotations de l’Etat sur les budgets des collectivités locales. Cette action précédait la manifestation qui aura lieu ce samedi matin, à partir de 10h, au départ de la place de la République à Gap, à l’appel de l’association des maires et des présidents d’intercommunalités des Hautes-Alpes. Le cortège rejoindra ensuite la préfecture, où une délégation aura été reçue en début de matinée par le préfet Pierre Besnard.

Ce vendredi matin, Roger Didier était présent au carrefour de l’Adret en compagnie de plusieurs conseillers municipaux, vêtus d’un chasuble fluorescent et ceints de leur écharpe tricolore. D’autres élus étaient présents aux principaux carrefours de la ville. Ils ont distribué des tracts aux automobilistes détaillant les raisons de la grogne des communes. « Non au hold-up financier de l’Etat », dénonce ce document, qui indique notamment que les baisses de dotation seront de l’ordre de 3 millions d’euros pour la Ville de Gap et de 1,3 M€ pour la communauté d’agglomération alors que, dans le même temps, « l’Etat nous impose des dépenses supplémentaires ». En ligne de mire, la réforme des rythmes scolaires, chiffrée à 1 M€ par la municipalité de Gap. « Nous demandons que  l’Etat cesse enfin d’étrangler financièrement les communes », indique Roger Didier, qui appelle les Gapençais à se joindre à la manifestation de ce samedi.

« Une mobilisation purement politicienne », selon les élus PS

Dans un communiqué, les élus socialistes de Gap (Bernard Jaussaud, Karine Berger, Pierre-Yves Lombard, Elisabeth Fabrega et Mickaël Guittard) dénoncent « une mobilisation purement politicienne ». Défendant la politique gouvernementale, ils rappellent que « la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales de 11 milliards d’euros sur 3 ans s’inscrit dans le plan général d’économies de 50 milliards d’euros sur les dépenses publiques. Pour redresser les finances de la France, chacun doit faire une partie de l’effort. L’Etat a diminué ses dépenses et continue à le faire. Les Français y ont contribué avec l’augmentation de leurs impôts depuis 2010. Il est normal que les collectivités locales y participent aussi. »

Pour les élus socialistes de Gap, « cette mobilisation n’est que le prétexte pour faire porter aux autres la responsabilité de ses choix, ou devrait-on dire de ces non choix. La décision du maire de baisser de 10% les subventions aux associations pour économiser 370.000 euros sur un budget total de fonctionnement de plus de 60 millions d’euros relève de la pure démagogie. Roger Didier a fait le choix de la facilité au détriment du tissu associatif de la ville. Il aurait pu faire le choix de la responsabilité. »

La baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales est cependant aussi critiquée à gauche. Le maire de Remollon, Bernard Allard-Latour (PRG), vice-président de l’association des maires, appelle également à la manifestation. Le conseiller municipal d’opposition de Gap, Jean-Claude Eyraud (Ensemble-Front de gauche), sera aussi présent.

Dans un communiqué publié ce vendredi, le PCF « appelle les maires, élus locaux et plus largement les Haut-Alpins » à participer au rassemblement de ce samedi à Gap. « Il y a lieu de dire non à l’Etat qui veut faire financer par les collectivités une dette qui leur appartient pas. Ce sont les politiques européennes qui imposent cette austérité qui signifie moins de service publics, moins d’argent pour le sport, la culture, les associations. »

En revanche, Jean-Marie Bernard, président (Les Républicains) du Département, et Chantal Eyméoud, maire (UDI) d’Embrun et tête de liste LR/UDI/MoDem aux régionales dans les Hautes-Alpes, ne participeront pas au rassemblement de Gap. Ils annoncent qu’ils manifesteront « contre la baisse drastique des dotations de l’Etat » à Château-Queyras, où se déroulera la Fête des parcs, ce samedi…


+ Sur le même sujet...