Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gare de Laragne

Laragne/Aspres : tollé des élus face à l’étude de la fermeture des guichets SNCF

Selon la CGT, la SNCF envisagerait la fermeture des guichets des gares de Laragne-Montéglin et d’Aspres-sur-Buëch, et la réduction de l’amplitude horaire de Veynes-Dévoluy dès le début de l’année 2016. Les élus montent au créneau pour dénoncer ce projet, tandis que la direction régionale de la SNCF assure que « ce n’est pas un sujet d’actualité », même si elle reconnaît « une certaine désaffection des guichets » dans ces gares.

Pour la CGT, « c’est une perte sèche d’un service dû à la population surtout sur une ligne qui est souvent perturbée et où le besoin d’information reste une priorité. Les gares sur la ligne sont au cœur de nos villes et villages, ce qui permet aux touristes et aux abonnés, ainsi qu’à nos jeunes, d’avoir un contact direct au guichet du matin au soir. »

« C’est inadmissible, eu égard  à l’activité de cette gare dans la quatrième ville du département, estime la maire de Laragne-Montéglin, Henriette Martinez. Le remplacement du guichet par une borne de distribution des billets est un système qui va conduire immanquablement à la réduction de la fréquentation de la gare et qui enclenche un processus de réduction du personnel. A terme, cela menace  l’existence de la gare de Laragne. » L’élue invite même la population à se mobiliser en venant signer une pétition à l’accueil de la mairie de Laragne et à la gare.

Françoise Pinet, maire d’Aspres-sur-Buëch et conseillère départementale de Serres, dénonce elle aussi ce projet « inique » : « Les élus sont mis devant le fait accompli. Jamais la direction de la SNCF ne nous a informés de cette décision. Une fois de plus, on assiste à la disparition de nos territoires ruraux des services publics : après les postes et les gendarmeries, c’est au tour maintenant de la SNCF ! Il semblerait que le gouvernement ait clairement décidé d’ignorer les territoires ruraux, alors que ceux-ci ont grandement besoin de la solidarité nationale. »

De son côté, la direction régionale de la SNCF assure « qu’aucune décision n’est prise. Nous analysons régulièrement la fréquentation de toutes les gares, et nous nous posons des questions. Ces études font ressortir une certaine désaffection dans ces gares. Globalement, les clients se déplacent de moins en moins dans les gares, et achètent de plus en plus leurs billets sur Internet. Nous allons travailler avec les élus sur ces questions et sur les conséquences éventuelles. »

L’alternative serait de doter ces gares de bornes automatiques, voire de les transformer en haltes SNCF sans moyen de distribution, comme c’est le cas à Morières-lès-Avignon (Vaucluse). Actuellement, vingt gares sont situées le long de la ligne des Alpes et toutes disposent de guichets.

Photo : la gare SNCF de Laragne-Montéglin (Photo archives Google Street View)

 


+ Sur le même sujet...