Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Manif agriculteurs préfecture Gap 160915 (7)

Huit loups peuvent désormais être abattus dans les Hautes-Alpes

Le nombre reste théorique. Mais il est symbolique. Quelques jours après la démonstration de force des Jeunes agriculteurs et de la FDSEA devant la préfecture des Hautes-Alpes, le préfet Pierre Besnard vient de concrétiser ses engagements en ce qui concerne la protection des troupeaux contre les attaques de loups. Le nombre de loups susceptible d’être tués est ainsi porté de six à huit, et le territoire sur lequel ils peuvent être prélevés est étendu au Haut-Buëch et au Veynois, au Briançonnais, au Guillestrois et au Queyras. Le loup peut désormais être chassé dans 38 communes des Hautes-Alpes. D’autres secteurs sont exclus de cette extension, sachant que les éleveurs touchés par des attaques n’ont pas sollicité de tirs de défense, préalable obligatoire à des tirs de prélèvement. Le parc national des Ecrins est également exclu. Rappelons que ces autorisations ont donné lieu à l’abattage d’un loup dans le Dévoluy, le 21 août dernier. Mais le nouvel arrêté n’y fait aucune référence.

Le préfet a signé quatre arrêtés ce mercredi, à la veille de la table ronde qui réunissait, ce jeudi à Gap, le préfet de région, Stéphane Bouillon, et les représentants des agriculteurs. Trois de ces arrêtés étendent les périmètres des tirs de prélèvement qui avaient été autorisés le mois dernier : au Dévoluy s’ajoutent ainsi Aspres-sur-Buëch, La Beaume, La Faurie, La Haute-Beaume, Montbrand, Saint-Julien-en-Beauchêne, Veynes, Montmaur, La Roche-des-Arnauds et Rabou ; à la Clarée et à la Guisane s’ajoutent Villar-d’Arêne et La Grave ; dans l’Embrunais s’ajoute Saint-André-d’Embrun.

Par ailleurs, un nouvel arrêté autorise le prélèvement de deux loups supplémentaires dans le Queyras, le Guillestrois et le Briançonnais (Abriès, Aiguilles, Ristolas, Saint-Véran, Molines-en-Queyras, Château-Ville-Vieille, Arvieux, Ceillac, Guillestre, Eygliers, Saint-Crépin, La Roche-de-Rame, Villar-Saint-Pancrace et Cervières).

Enfin, le préfet a signé un arrêté habilitant 1125 chasseurs du département à tirer sur des loups, soit 60 de plus que dans la précédente habilitation de l’été.

Photo : ces nouveaux arrêtés font suite à la manifestation des agriculteurs
devant la préfecture, la semaine dernière

 


+ Sur le même sujet...