Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gérard Fromm Romain Gryzka

Briançon : un recours gracieux contre la chaufferie bois enflamme les débats

1 Oct 2015 - 19:43

L’association des riverains de Berwick et trois de ces riverains ont adressé, le 25 septembre, un recours gracieux à l’encontre du permis de construire modificatif accordé le 27 juillet dernier pour la construction de la chaufferie bois de Briançon. Une action dénoncée, ce jeudi, par la municipalité de Briançon, qui y voit le résultat « d’une politique d’obstruction systématique » de l’opposition, « une politique de la terre brûlée, le seul argument c’est de faire tomber la mairie ». Romain Gryzka, qui dénonce l’implantation de cette chaufferie de longue date, avait déjà engagé un recours devant le tribunal administratif, l’an dernier.

La municipalité de Gérard Fromm assure que, « à force de recours, le projet de chaufferie bois à Briançon – projet de 17 millions d’euros créateurs d’emplois et d’activité pour les entreprises locales – est en voie de disparition à la suite de ces manœuvres politiciennes ; les investisseurs finissent par se lasser et se détournent de notre ville. Les professionnels du BTP pourront remercier chaleureusement les membres de l’opposition et leurs amis de l’association « Les Riverains de Berwick ». Cette association a d’ailleurs été créée dans l’unique but de servir les manœuvres d’obstruction de M. Gryzka. Pas étonnant donc que celle-ci soit présidée par M. Muhlach, le mari d’une conseillère municipale d’opposition, et qu’on retrouve parmi ses membres plusieurs colistiers de M. Gryzka : Didier Chryssoidis et Nathalie Jacob, par ailleurs auteurs d’un recours contre le permis de construire de la chaufferie bois. Pure coïncidence ? »

Pour Romain Gryzka, « Gérard Fromm perd ses nerfs car le rapporteur public du tribunal administratif de Marseille a proposé mercredi l’annulation de son élection (…). Nous rappelons qu’il n’y a pas de recours sans irrégularités et que les déboires de la mairie sont liés à des dossiers mal ficelés, dangereux pour la commune et les contribuables qui supportent depuis de très nombreuses années le poids et les conséquences de la mauvaise gestion de la gauche briançonnaise. Nous rappelons que l’association citée a été créée en 2012 pour défendre les riverains des nuisances apportées par le skate park et que la condamnation de la commune dans cette affaire met en exergue les fautes commises par le maire dans l’exercice de ses fonctions municipales. Nous rappelons enfin que le droit de saisir la justice est un droit naturel dans une démocratie auquel même le despote Gérard Fromm ne peut s’opposer. »


+ Sur le même sujet...