Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
J Gaillard CHS E Toulouse

Meurtre de Germain Trabuc : Joël Gaillard demande à la justice une sortie d’essai

7 Oct 2015 - 22:35

Joël Gaillard, qui avait tué à coups de hache le compagnon de sa grand-mère en 2004 à Gap et qui a été jugé pénalement irresponsable, a demandé à la cour administrative d’appel de Marseille d’autoriser une sortie d’essai alors qu’il est hospitalisé d’office. Le rapporteur public a conclu au rejet de sa requête, selon La Marseillaise, qui révèle cette information. La cour rendra son arrêt le 19 octobre.

Cette demande n’est pas nouvelle. Joël Gaillard avait en effet attaqué l’arrêté du préfet des Bouches-du-Rhône qui lui refusait cette sortie d’essai, mais le tribunal administratif de Marseille avait confirmé cette décision le 31 décembre 2013. Les magistrats avaient relevé «la présomption de risque de trouble grave de l’ordre public résultant du caractère tragique et radical des conséquences du comportement de l’intéressé».

Joël Gaillard a relevé appel de ce jugement. Selon La Marseillaise, son avocat s’est refusé à évoquer l’état de santé actuel de son client avec qui il dit «communiquer parfaitement». Me Friouret conteste l’idée d’une «hospitalisation à perpétuité».

Le 9 mars 2004, Germain Trabuc, 83 ans, avait été tué dans son immeuble de Gap par Joël Gaillard, qui avait fugué de l’hôpital psychiatrique Edouard-Toulouse de Marseille vingt jours plus tôt. Le meurtrier avait bénéficié d’un non-lieu psychiatrique pour cause d’irresponsabilité pénale. Il est atteint d’une schizophrénie paranoïde, selon plusieurs experts.

Photos : DR et archives Google Street View

 


+ Sur le même sujet...