Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Espace muséo Dévoluy2

Le Dévoluy va créer un musée qui ira des richesses du sous-sol à celles de l’espace

Le projet d’espace muséographique sur « le Dévoluy du sous-sol jusqu’aux étoiles », en gestation depuis 2013, avance à grands pas. En inaugurant le nouveau téléphérique desservant l’observatoire du pic de Bure, Karl Schuster, directeur de l’Iram (Institut de radioastronomie millimétrique), et Jean-Marie Bernard, président du Département et premier adjoint au maire du Dévoluy, ont souligné l’intérêt de cette future structure pour mieux faire connaître les recherches réalisées grâce à l’Iram. Mais cette structure dépassera largement le seul volet astronomique, puisqu’elle va aussi s’intéresser aux fameux chourums du Dévoluy mais aussi à ses caractéristiques géologiques et paysagères, et plus globalement à la vie dans ce pays de forte tradition pastorale et montagnarde.

Le futur espace muséographique sera construit sur ce terrain, en face de la Maison du tourisme, avec des ouvertures vers le Pic de Bure, le Grand Ferrand et la Souloise.
Le futur espace muséographique sera construit sur ce terrain, en face de la Maison du tourisme, avec des ouvertures vers le Pic de Bure, le Grand Ferrand et la Souloise.

« C’est une vraie opportunité de développement touristique pour le Dévoluy », assure Philippe Marini, président de l’office de tourisme. « Cela va nous permettre de prolonger la saison et de proposer une offre culturelle qui nous fait défaut aujourd’hui. Ce sera un équipement vraiment moderne et ludique. Les visiteurs vont ainsi entrer dans un ascenseur pour descendre virtuellement dans le sous-sol du Dévoluy et monter dans le bâtiment jusqu’à pouvoir observer les étoiles. » L’étude d’opportunité du projet a chiffré les prévisions de fréquentation à près de 35.000 visiteurs dès la troisième année de fonctionnement.

L’avant-projet sommaire a été conçu par le cabinet d’architectes Espace Gaïa, avec le concours du bureau d’études Atemia pour le volet scénographique. L’espace muséographique proposera 90 mn de visite sur 390 m² de scénographie immersive dans un bâtiment de plus de 600 m², qui verra le jour au Pré, à Saint-Etienne-en-Dévoluy, en face de la Maison du tourisme.

Les visiteurs commenceront par un passage vers les profondeurs grâce à un ascenseur, qui descendra en réalité de 3 mètres mais permettra de simuler une descente dans le sous-sol du Dévoluy. Comment l’eau circule dans le massif ? Comment passe-t-elle du sol aux profondeurs ? Comment se rend-on « en bas » ? Quelle sont les traces de vie ici ? Y a-t-il de la glace sous terre ? Grâce à des techniques de projection de pointe, à la fois au sol et aux murs, cette première séquence permettra de répondre à ces questions et à quelques autres.

Espace muséo Dévoluy1Pour la deuxième étape, retour à la surface pour vivre « quatre saisons en Dévoluy » et en découvrir les ambiances changeantes au fil de l’année grâce à des dispositifs interactifs ou à l’habillage du sol.

Le visiteur pénétrera ensuite dans un chalet reconstitué dont le mobilier recèle des contenus cachés et interactifs pour évoquer le passé et le présent de la vallée. Mutation agricole, mutation économique, désenclavement y seront évoqués par une galerie de portraits, dont le berger sera la figure marquante.

Avant d’atteindre les étoiles du Dévoluy et son observatoire mondialement connu, le visiteur va suivre un sentier sinueux et traverser un éboulis. Il y croisera un insecte et une plante endémiques qu’il pourra observer sous toutes les coutures, puisqu’ils seront reconstitués comme si un visiteur adulte mesurait 2 cm…

Le dernier temps de visite se déroulera dans une salle de cinéma de 72 places : confortablement installé dans un fauteuil, le visiteur quittera alors la terre et, grâce à la technologie 3D, découvrira les antennes du plateau de Bure avant de partir virtuellement dans l’espace…

Reste à boucler le financement de ce projet. « Je souhaite que l’Iram soit un partenaire financier de cet espace », a clairement indiqué Jean-Marie Bernard lors de l’inauguration du nouveau téléphérique de Bure.


+ Sur le même sujet...