Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Océane

Briançon : Océane, 18 ans, fauchée volontairement par une voiture, est morte

18 Oct 2015 - 23:31

[Mis à jour le 20 octobre]
Océane Bigaré, cette jeune Briançonnaise de 18 ans percutée par une voiture en août dernier à Briançon, est décédée, ce dimanche après-midi, à l’hôpital de Gap, où elle avait été transférée après un long séjour à La Timone à Marseille. Elle était tétraplégique depuis les faits. Une marche silencieuse aura lieu ce samedi 24 octobre à Briançon, place de l’Europe, à 14h.

Dans la soirée du samedi 15 août, une altercation était survenue au sein de la discothèque « Le Baroque » puis à l’extérieur de celle-ci des jeunes de L’Argentière-la-Bessée et de Briançon, qui ont un contentieux existant depuis plusieurs années déjà. A la suite de cette altercation, deux Briançonnais auraient jeté des pierres sur le véhicule du conducteur argentiérois, qui serait ensuite revenu à vive allure en direction du groupe. Si les deux Briançonnais et une de leurs amies parvenaient à éviter le véhicule, une autre jeune femme, Océane, était grièvement blessée. La justice considère que son acte était délibéré. Le mis en examen nie pour sa part tout acte volontaire.

Incarcéré depuis le 1er septembre, ce lycéen argentiérois de 18 ans était mis en examen pour tentative de meurtre. Une qualification qui devrait évoluer en meurtre à la suite du décès d’Océane.

Les élus briançonnais participeront à la marche blanche

Dans un communiqué, la municipalité de Briançon fait part, ce mardi, de sa « grande tristesse » après le décès de cette « victime innocente d’un conflit dans lequel elle n’était pas impliquée. Le maire, Gérard Fromm, a téléphoné ce lundi à la mère d’Océane pour lui « adresser ses condoléances émues ». La municipalité se joindra à la marche blanche organisée ce samedi au départ de la place de l’Europe à Briançon.

« Aussi dérisoire puisse-t-il paraître, tout acte de violence peut dégénérer de manière tragique, observe M. Fromm dans un message à la jeunesse briançonnais. Pour une broutille, Océane a perdu la vie et deux familles voient leurs existences brisées. A la gravité du drame, s’oppose l’absurdité de la cause. Ne cédez pas à l’impulsion de la violence. Soyez vigilants ! »

De son côté, Arnaud Murgia, conseiller départemental, considère que « rien ne pourra remédier à la tristesse de perdre une fille, dans le plus bel âge de la vie. J’espère que la justice fera preuve, envers le ou les responsables, d’une sentence exemplaire. Notre ville ne peut ni tolérer ni accepter cette délinquance qui a mené, un jour triste de l’été, à ce drame aux conséquences tragiques. »

Même réaction de Romain Gryzka, conseiller municipal d’opposition, après cette « bien triste nouvelle » : « Que la justice travaille à punir ce crime désormais. »

Par ailleurs, la discothèque « Le Baroque », devant laquelle le drame s’était produit en août dernier, annonce qu’elle reversera le montant des entrées de ce samedi 24 octobre à la maman d’Océane.


+ Sur le même sujet...