Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Guy Blanc Pascale Boyer

Gap : Guy Blanc sera de nouveau candidat avec Pascale Boyer en cas de partielle

25 Oct 2015 - 22:01

Guy Blanc, ancien conseiller général (divers gauche), annonce, dans un communiqué publié ce dimanche, qu’il sera de nouveau candidat dans le canton de Gap-1, avec Pascale Boyer (PS), en cas de nouveau scrutin. Les élections dans ce canton ont été annulées par le tribunal administratif, mais le binôme élu, Brigitte Gaudin et Francis Zampa (divers droite), dispose d’un délai d’un mois pour faire appel devant le Conseil d’Etat. Rien n’assure cependant que Guy Blanc, 69 ans, soit de nouveau investi par le PS.

Dans son communiqué, le Dr Blanc justifie également son recours « alors que ce n’était pas mes bulletins qui faisaient défaut ». Le tribunal administratif de Marseille a en effet sanctionné une irrégularité au premier tour, puisque les bulletins des candidats du FN, Patrick Deroin et Michèle Herbert, avaient été absents pendant un moment dans le bureau de vote n°4 (école de Verdun). « Je suis étonné que le binôme du FN n’ait pas attaqué l’élection du binôme Gaudin-Zampa, alors qu’ils ont clairement été pénalisés par ces irrégularités », estime M. Blanc. Mais, estime-t-il, « qu’importe que ce ne soient pas mes bulletins de vote qui manquaient, il est anormal, en France, que de telles irrégularités aient lieu, et je ne pouvais donc pas accepter que le vote des citoyens ne se déroule pas dans des conditions dignes d’une vraie démocratie »…

Guy Blanc va cependant plus loin en laissant entendre que, du fait de la primaire qui opposait deux binômes de droite au premier tour (Brigitte Gaudin et Francis Zampa étaient soutenus par les majorités municipale et départementale, tandis que Dominique Meyer et Martine Marlois étaient soutenus par l’UDI et l’UMP), un second tour entre la gauche et le FN « était probable ». Et, même s’il n’affirme pas que cette irrégularité était « intentionnelle », il écrit dans son communiqué qu’il est « tout aussi clair que l’absence des bulletins de vote du FN dans un bureau de vote, présidé par une adjointe de l’équipe municipale de Roger Didier (Martine Bouchardy, adjointe à la Culture, NDLR), avantageait clairement le binôme Gaudin-Zampa, soutenu par Roger Didier, qui aurait pu être disqualifié du second tour si ces bulletins avaient été présents ».

Brigitte Gaudin et Francis Zampa, qui annonceront cette semaine s’ils décident ou non de faire appel du jugement, pourront répondre aux assertions de Guy Blanc. « Nous n’avons rien à nous reprocher, car il y a eu cet incident matériel », a rappelé Mme Gaudin ce samedi. « Nous n’avons jamais contesté ce fait regrettable. »

Photo d’archives

 


+ Sur le même sujet...