Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ch Eyméoud JM Bernard

Eyméoud reçue à l’Hôtel du département : PS et FN dénoncent une irrégularité

Christophe Pierrel, tête de liste départementale PS aux élections régionales, suivi par Amaury Navarranne, tête de liste FN, ont dénoncé, ce lundi, le fait que Chantal Eyméoud et deux des membres de la liste Les Républicains-UDI-MoDem aient été reçus, la semaine dernière, à l’hôtel du département pour y présenter le programme de Christian Estrosi. Cette affaire embarrasse le cabinet du président du Département, Jean-Marie Bernard, qui indique que cette réunion était privée et que le compte-rendu a été diffusé par erreur à la presse, alors qu’il n’était destiné qu’aux élus qui y participaient. En tout cas, M. Pierrel annonce qu’il compte saisir la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, ainsi que le préfet des Hautes-Alpes.

Jean-Marie Bernard nous avait certes annoncé le mois dernier qu’il comptait soumettre un livre blanc à l’ensemble des candidats aux élections régionales pour connaître leur engagement en faveur de la montagne (routes, transports, soutien aux stations de sports d’hiver, développement économique…), mais le Département n’a fait pour l’heure aucune communication officielle à ce sujet. Qui plus est, cette réunion avec la tête de liste départementale de la droite reste isolée. Aucune invitation n’a été adressée à ses homologues de gauche ou du FN.

Christophe Pierrel dénonce « un mélange des genres. Je crois qu’il faut rappeler à la droite qu’il s’agit de la maison commune de tous les Haut-Alpins et non celle d’un clan ! Libre aux conseillers départementaux de la majorité de se retrouver avec les candidats qu’ils souhaitent mais en dehors de ces murs ! Cette réunion électorale a également donné lieu à un communiqué de l’institution départementale s’apparentant clairement à une prise de position en faveur de la liste de droite aux élections régionales. Nous avons donc là deux illustrations de l’utilisation des moyens d’une collectivité au profit d’une liste aux élections régionales, ce qui représente une nouvelle violation flagrante des dispositions du code électoral. Le principe de neutralité à la vielle d’une élection doit être respecté par toutes les collectivités. »

M. Navarranne réagit sur le ton de l’ironie : « Sauf erreur de notre part, nous n’avons pas été contactés par le président du Conseil départemental, Jean-Marie Bernard, pour présenter à notre tour et de manière égalitaire notre programme devant les élus de son assemblée. L’invitation s’est peut-être égarée, malgré la centaine de mètres qui sépare le siège du département de notre permanence du boulevard de la Libération. Ou bien est-elle encore en cours d’impression… » Et le secrétaire départemental du FN de commenter : « En matière de mépris et de parti pris avec les deniers publics, plus c’est gros, plus ça passe ! »


+ Sur le même sujet...