Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
(Photo d'archives SDIS 05)(Photo d'archives SDIS 05)

L’Argentière-la-Bessée : l’incendiaire présumé était le mari

4 Nov 2015 - 18:36

[Mis à jour le 5 novembre]
Le 29 septembre, à 0h30, les gendarmes de L’Argentière-la-Bessée interviennent sur l’incendie d’une maison, au lieu-dit L’Ubac. Aucun blessé n’est à déplorer mais l’habitation est entièrement détruite. Aucune autre résidence à proximité n’est touchée.

Avec le concours des techniciens en identification criminelle de la gendarmerie de Gap, les gendarmes locaux effectuent des constatations techniques et des prélèvements. Des traces d’hydrocarbure sont découvertes dans les décombres, laissant supposer un acte volontaire.

Les gendarmes s’intéressent alors aux occupants de la maison. Il s’agit d’un couple dont la séparation est mal vécue par l’époux. Les nombreuses investigations entreprises et les résultats obtenus permettent de mettre en cause le mari qui, ne supportant pas la situation, aurait mis volontairement le feu à la maison, sachant néanmoins que son épouse n’était pas présente.

Présenté mardi au parquet de Gap, après un placement en garde à la gendarmerie de L’Argentière au cours de laquelle il a nié avoir commis ces faits, l’intéressé a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Gap. Jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Gap, ce jeudi, il a été condamné à trois ans d’emprisonnement, dont dix-huit mois avec sursis. A 66 ans, il a déjà été condamné à plusieurs reprises, mais pour des faits de nature différente.

Image d’archives Sdis 05


+ Sur le même sujet...