Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo Steeve PeyronPhoto Steeve Peyron

Lignes THT : la SAPN demande à François Hollande la suspension des travaux

6 Nov 2015 - 12:00

Malgré l’interdiction prononcée par le préfet, des manifestants se sont de nouveau retrouvés à Puy-Saint-Eusèbe, ce jeudi matin, pour s’opposer aux travaux de déboisement réalisés dans le cadre du projet Haute-Durance de rénovation des lignes à haute et très haute tension dans les Hautes-Alpes. Plusieurs d’entre eux ont été verbalisés par les gendarmes. Un nouveau rassemblement des opposants est prévu ce dimanche 8 novembre à 10h30 à la station de Réallon.

Hervé Gasdon, président de la SAPN (Société alpine de protection de la nature), était présent à l’action de ce jeudi à Puy-Saint-Eusèbe. Il avait adressé la veille un courrier au président de la République, François Hollande, demandant la suspension des travaux de réalisation des lignes aériennes en attendant la décision du Conseil d’Etat, saisi de recours contre le décret déclarant le projet d’utilité publique.

« Les choix de RTE sont en total contradiction avec le Schéma régional Climat Air Energie et la nouvelle loi sur la transition énergétique », écrit la SAPN dans son courrier au chef de l’Etat. « Ce projet (création de deux lignes THT à 225 kV) prétend répondre à une forte augmentation de la consommation d’électricité. Or, les observations et la prospective incitent à penser que la demande d’électricité n’évoluera pas conformément à ces prévisions. Ce projet est aussi en totale contradiction avec les objectifs de la COP 21 qui ouvrira dans quelques jours. » La SAPN dénonce aussi « le choix de réaliser ces lignes en aérien, au lieu de les enfouir », ce qui « représente une atteinte majeure à cette vallée. Les conséquences seront à la fois sanitaires pour la population mais aussi environnementales et économiques. »

 Photo Steeve Peyron

 


+ Sur le même sujet...