Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Accueil migrants3

Briançon : 21 migrants, Africains pour la plupart, sont arrivés de Calais dans la nuit

7 Nov 2015 - 9:08

[Mis à jour à 14h]
Une trentaine étaient annoncés, ils ne sont finalement que 21 à être arrivés en autocar, dans la nuit de vendredi à samedi, à Briançon. Vingt-et-un migrants africains pour la plupart (Erythréens, Soudanais et Tchadiens), mais aussi des Iraniens, qui se trouvaient à Calais et qui sont « mis à l’abri » par le gouvernement pendant que leur demande d’asile est instruite. Ils ont été accueillis au local de la Protection civile par le maire de Briançon, Gérard Fromm, et la sous-préfète, Isabelle Sendrané, en présence de Christophe Castaner, candidat (PS) à la présidence de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et de Christophe Pierrel, tête de liste (PS) aux régionales dans les Hautes-Alpes et chef adjoint du cabinet du président de la République. Les migrants ont immédiatement été pris en charge par des bénévoles de plusieurs associations caritatives et des sapeurs-pompiers, avant leur transfert vers les deux foyers où ils seront hébergés à Briançon.

« Ce soir à Briançon, je partage l’émotion du maire Gérard Fromm et de son équipe municipale qui accueillent 21 réfugiés », écrit M. Castaner sur les réseaux sociaux. « Une petite fille dormait, cachant ses yeux aveugles. Une jeune femme Hiba impatiente de voir le jour se lever pour découvrir la montagne et le ciel bleu. Hiba veut dire… cadeau du ciel, un cadeau comme son sourire. Chacun gardant près de lui sa valise, mémoire d’une vie. J’assume mon émotion et je méprise, ce soir, ceux qui font de ces souffrances commerce de peurs. »

A l’inverse, Amaury Navarranne, tête de liste (FN) aux régionales dans le département, dénonce, dans un communiqué, que, « contrairement à ce qui était annoncé, ces gens entrés clandestinement sur notre territoire ne sont pas tous issus de pays «en guerre», puisque ce n’est pas le cas de l’Iran ou du Tchad. On en est plus à une approximation, voire à un mensonge près de la part de nos gouvernants. Tous les pays d’Afrique et d’Asie de l’Ouest regorgent de gens malheureux, insatisfaits du pouvoir en place, pouvoir qui est souvent un peu «dur» ou «répressif». 1,5 milliard de personnes pourraient prétendre se réfugier chez nous… Et maintenant ils sont tous au courant. »


+ Sur le même sujet...