Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ch Pierrel Ch Castaner Gap3

Régionales : Christophe Castaner et Christophe Pierrel dévoilent leur liste définitive

7 Nov 2015 - 21:52

Christophe Castaner, tête de liste (PS) aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur, et Christophe Pierrel, tête de liste départementale, ont dévoilé, ce samedi matin à Gap, la composition définitive de la liste dans les Hautes-Alpes. On savait déjà que la deuxième place revenait au PRG et à Valérie Rossi, conseillère départementale de Chorges et assistante parlementaire du député Joël Giraud. Ecartée de la deuxième place, Christine Nivou, conseillère régionale sortante, avait été sollicitée pour occuper la quatrième place, ce qu’elle a refusé. Cette place revient à Anne Truphème, conseillère départementale (divers gauche) de Laragne-Montéglin et fille de l’ancien maire de Laragne-Montéglin. Initialement, c’est Claude Jimenez, conseillère municipale de Briançon qui figurait sur la liste entérinée par les militants socialistes, mais le Buëch aurait été totalement absent de la liste.

Pour l’occasion, le PS et le PRG ont affiché leur unité, les deux députés Karine Berger et Joël Giraud étant aux côtés de Christine Nivou, première secrétaire fédérale du PS. « Nous devons apporter une réponse de résistance face à la droite et l’extrême droite », a lancé Christophe Castaner. Le candidat à la présidence de la Région est revenu sur l’accueil -auquel il a participé- de 21 migrants à Briançon, la nuit précédente. « J’assume le mot réfugiés. Pour la droite, ce sont des migrants. Pour l’extrême droite, des clandestins. Quelle stigmatisation! Hier à Briançon, je ne me suis pas senti de gauche. Je me suis senti humain. Je ne comprends pas ce déferlement de haine. »

« Avec Estrosi, c’est qui veut dépenser des milliards! »

Ch Pierrel Ch Castaner GapM. Castaner a également égratigné Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen : « Je retiens deux choses du programme d’Estrosi : vendre la Villa Méditerranée et infliger une amende à qui dira « PACA »! Son premier slogan de campagne, ce n’était pas « Gagnons PACA »? Mais ça, c’était avant! Ça lui servira peut-être à financer son projet. Avec Estrosi, c’est qui veut dépenser des milliards! » a ironisé le candidat socialiste. Quant à la candidate du Front national, « c’est dur de l’attaquer sur son projet car elle n’en a pas ».

En évoquant les grandes lignes de son programme, Christophe Castaner a mis l’accent sur une disposition « qui profitera à nos territoires alpins », à savoir le doublement du fonds de solidarité locale « pour aider les petites communes de notre Région ».

De son côté, Christophe Pierrel a insisté sur la « campagne de terrain » menée par sa liste : « Nous ne faisons pas une campagne nationale comme Estrosi et Mme Le Pen. Je fais avec la liste la tournée de toutes les communes, nous multiplions les réunions publiques et les réunions thématiques. Notre ennemi, c’est le populisme. Nous serons fidèles à nos valeurs de solidarité envers les individus et de solidarité territoriale dont doivent bénéficier les Hautes-Alpes. »

M. Pierrel veut encore croire aux chances de la gauche : « Nous ferons mentir les sondages car nous avons le candidat qui connaît le mieux la région, qui aime la région. Ce n’est pas le candidat d’un territoire contre les autres contrairement à Estrosi qui veut rester 1er adjoint de Nice et président de la métropole niçoise. Et qui, du coup, sera juge et partie dans l’attribution des subventions qui iront majoritairement à Nice et plus dans les territoires alpins. Christophe Castaner n’est pas non plus le candidat de la haine, du rejet de l’autre contrairement à Le Pen qui ne vise qu’à faire peur, à diviser. Elle n’aime pas la région, elle ne veut que le pouvoir pour son clan. Elle ne gérera pas mieux la Région que celui qui a si mal géré Toulon, que les maires FN qui se sont augmentés de 30% à leur arrivée ou que Ravier qui embauche son fils à Marseille. »

L’inauguration du « local de campagne » était en fait celle d’un fourgon aux couleurs de Christophe Castaner et de Christophe Pierrel, qui va parcourir le département jusqu’au mois prochain. Cela sera doublé d’une « permanence numérique » avec le site parlons-region.christophepierrel.fr.

Voici la composition de la liste PS-PRG-MRC dans les Hautes-Alpes :

  1. Christophe Pierrel (Gap, chef adjoint du cabinet du président de la République, ancien collaborateur de Michel Vauzelle à la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur) ;
  2. Valérie Rossi (maire de Puy-Sanières, conseillère départementale de Chorges et assistante parlementaire du député Joël Giraud)
  3. Vincent Faubert (Briançon, directeur de cabinet du maire, Gérard Fromm) ;
  4. Anne Truphème (conseillère départementale de Laragne-Montéglin) ;
  5. Didier Steinville (conseiller municipal d’opposition à Embrun) ;
  6. Pascale Boyer (Gap, assistante du groupe d’opposition au conseil départemental).


+ Sur le même sujet...