Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Préfecture drapeau

Attentats : contrôle des frontières rétabli à Montgenèvre, manifestations déconseillées

14 Nov 2015 - 14:40

[Mis à jour à 22h]
Au lendemain des attentats sanglants de la région parisienne, le préfet Pierre Besnard a réuni ce samedi matin jour l’état-major de sécurité avec le procureur de la République, Raphaël Balland. Cette réunion était destinée à « faire le point sur les mesures de sécurité à prendre dans le département et sur le rétablissement du contrôle des frontières, notamment à Montgenèvre », indique la préfecture. « À l’issue de cette réunion, une visioconférence a eu lieu avec les préfets de la zone de défense pour assurer une coordination de l’ensemble des mesures. »

LIRE EGALEMENT
>> Attentats : comment l’état d’urgence se traduit dans les Hautes-Alpes
>> Attentats à Paris : les pompiers et gendarmes haut-alpins sains et saufs

Le préfet recommande de « surseoir, pour les deux prochains jours, à l’organisation de manifestations spontanées ». Un rassemblement s’est déroulé ce samedi après-midi à Embrun, réunissant une quarantaine de personnes selon son initiatrice. Un autre est prévu ce lundi à 18h, sur l’esplanade de la Paix, à Gap.

Les députés Karine Berger et Joël Giraud, la sénatrice Patricia Morhet-Richaud, qui se trouvait à Paris ce vendredi soir et qui est revenue dans les Hautes-Alpes ce samedi, le président du Département, Jean-Marie Bernard, et celui de l’Association des maires, Jean-Michel Arnaud, seront reçus en préfecture ce samedi, en fin d’après-midi, « afin d’évoquer les différentes mesures à mettre en œuvre ».

Un deuil national de trois jours a été décrété par le président de la République. Les drapeaux de la préfecture ont été mis en berne, dès ce samedi matin, ainsi que ceux de nombreuses mairies du département.

L’évêque de Gap et d’Embrun, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, présidera une veillée de prière, ce samedi à 20h30, au sanctuaire de Notre-Dame du Laus.

La quasi-totalité des rencontres sportives prévues ce week-end sont annulées. En revanche, les organisateurs des Rencontres de la cinémathèque de montagne, qui s’achèveront ce samedi soir au Quattro, ont décidé de maintenir l’événement : « Nous aurons une pensée, ensemble, pour toutes les victimes des attentats de Paris. » Par ailleurs, l’opération Saint-Germain-des-neiges, qui devait se dérouler la semaine prochaine à Paris à l’initiative de France montagnes, avec la participation des stations de ski des Hautes-Alpes, est reportée.

Dans un communiqué, la députée Karine Berger en appelle à l’unité nationale : « Je condamne fermement tous ceux qui voudraient instrumentaliser ces attaques terroristes, comme le font déjà certains élus du Front national. Notre liberté ne sera garantie que par notre unité face aux actes de guerre ou en luttant contre ceux qui veulent nous diviser. » Dénonçant des « actes d’une ignominie sans nom effroyables », commis par « des barbares », Mme Berger « demande de se conformer aux demandes de notre sécurité intérieure, notamment à toutes les annulations éventuelles de rassemblement au nom de la sécurité de tous ».

Le MoDem 05 estime que « la démocratie a été visée par des criminels qui ne sauraient se prévaloir d’une quelconque légitimité politique ou religieuse. Le MoDem invite chacune et chacun à s’associer à toute manifestation de soutien, selon sa conscience, dans le respect des valeurs de la République et du vivre ensemble. »


+ Sur le même sujet...