Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Convention Adil-ERDF

350 foyers en difficulté ont pu éviter une coupure d’électricité depuis un an

15 Nov 2015 - 8:20

Le dispositif de médiation sociale pour limiter les coupures de compteurs des personnes n’ayant pas payé leur facture d’électricité, mis en place l’an dernier, va être renouvelé. Une nouvelle convention entre ERDF et l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil 05) a été signée ce vendredi à l’Hôtel du département, par le président de l’Adil, Gérard Tenoux, et Christian Pelletier, directeur d’ERDF Alpes du Sud, en présence de Jean-Marie Bernard, président du Département. Sur une période d’environ un an, l’Adil s’est vu confier les dossiers d’environ 900 personnes en difficulté, sur les 1700 à 1800 coupures de compteurs. 700 personnes ont pu être jointes et, pour 50% d’entre elles, une solution a été trouvée et la coupure du service évitée.

Au travers de ce dispositif, il s’agit, pour l’Adil, d’appeler les clients en amont du déplacement d’ERDF pour impayés, dans le but d’annuler la coupure. Cette action se déroule en deux phases. La première consiste à prendre contact avec les clients concernés et leur expliquer les raisons de la coupure. L’objectif est de trouver une solution (paiement, négocier avec le fournisseur un délai de paiement…) afin d’éviter la coupure. Dans un deuxième temps, les clients repérés comme étant des clients« fragiles » peuvent être orientés vers les acteurs sociaux. Des solutions adaptées peuvent alors leur être proposées comme par exemple la souscription d’un tarif première nécessité (TPN électricité) ou la constitution d’un dossier d’aide financière (FSL).

Chaque semaine, ERDF envoie une liste de clients à contacter. En moyenne, une quarantaine de clients par semaine sur le département sont concernés par une demande de coupure. Les spécificités du département (températures très froides et périodes de chauffe des logements plus longues) font que le coût moyen de l’énergie domestique se monte à 2500€ par an et par foyer, là où la moyenne nationale est de 1500€.