Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Drapeaux en berne Laragne Tallard

Attentats : des rassemblements pour la minute de silence dans les Hautes-Alpes

15 Nov 2015 - 21:57

[Mis à jour le 16 novembre à 9h]
Les drapeaux des bâtiments et édifices publics sont en berne, souvent depuis samedi, et le seront jusqu’à mardi soir, dans le cadre du deuil national décrété par le président de la République, à la suite de la vague d’attentats de Paris. Jean-Michel Arnaud, président de l’association des maires des Hautes-Alpes, exprime « sa vive émotion et son immense tristesse » face à « ces actes de barbarie ».

Les maires du département sont invités à convier leur conseil municipal et l’ensemble de leurs administrés à se rassembler pour cette minute de silence sur le parvis de leur mairie ou devant le monument aux morts de leur commune, selon leur convenance, ce lundi 16 novembre à 12h.

Voici les rassemblements qui ont été portés à notre connaissance pour cette minute de silence :

  • Gap : 12h devant le monument aux morts, place Saint-Arnoux
  • Briançon : 12h, monument aux morts
  • Embrun : 12h, place de la Mairie
  • Laragne-Montéglin : 12h devant la mairie
  • Serres : 11h45, place de la Liberté
  • Veynes : 12h, place de l’Hôtel de ville
  • La Roche-des-Arnauds : 12h, devant la mairie
  • Eyguians : 12h, cour de l’école
  • Tallard : 12h, devant le monument aux morts
  • L’Argentière-la-Bessée : 12h sur le parvis de la mairie
  • Réotier/Saint-Clément-sur-Durance : 12h devant l’école La Fraxinelle
  • Saint-Bonnet-en-Champsaur : 12h, parc de l’Enclos
  • Espinasses : 12h, cour de l’école (Rousset s’associe à ce rassemblement)
  • Puy-Sanières/Puy-Saint-Eusèbe : 12h, école du Villard
  • Châteauroux-les-Alpes : 11h45, place du Village

Par ailleurs, un rassemblement est organisé ce lundi à 18h à Gap, sur l’esplanade de la Paix, à l’initiative du Mouvement de la paix. Plusieurs associations et syndicats (notamment la CFDT) appellent à s’y joindre. Le Mouvement de la paix demande aux participants de venir avec des bougies.

LIRE EGALEMENT
>> Attentats : la fille du greffier du tribunal de commerce de Gap tuée au Bataclan
>> Attentats : comment l’état d’urgence se traduit dans les Hautes-Alpes
>> Attentats : contrôle des frontières rétabli à Montgenèvre, manifestations déconseillées
>> Attentats à Paris : les pompiers et gendarmes haut-alpins sains et saufs


+ Sur le même sujet...