Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Vanina et Bruno Chevanne avec leurs apprentis et Chantal Marchetto (CCI).Vanina et Bruno Chevanne avec leurs apprentis et Chantal Marchetto (CCI).

Gap : apprentis et maîtres d’apprentissage à l’honneur au Quattro

Exit le CFA (centre de formation des apprentis) et l’Idem (Institut des métiers), place au campus de Gap de l’université régionale des métiers de l’artisanat (Urma)! Une nouvelle dénomination, à la fois synonyme de la régionalisation des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) et de la valorisation de l’apprentissage. Une filière de formation que la deuxième soirée des « Etoiles de l’apprentissage » était destinée à mettre en valeur, ce mercredi soir au Quattro, à Gap, en récompensant de nombreux apprentis et maîtres d’apprentissage du département.

Jean-Pierre Gaulard : "L'apprentissage est un andidote au chômage".
Jean-Pierre Gaulard : « L’apprentissage est un andidote au chômage ».

« L’apprentissage est trop souvent considéré comme une voie de garage ou une réponse à l’échec scolaire », a regretté Pascal Allemand, enseignant au « campus de Gap de l’Urma » et présentateur de la soirée. « Nous allons vous prouver qu’elle peut être la voie de la réussite et de l’épanouissement. » Jean-Pierre Gaulard, président de la section Hautes-Alpes de la CMA régionale, l’a même présentée comme « un antidote contre le chômage », l’artisanat étant « créateur d’emplois durables ». Tandis que, fidèle à son goût des formules, Boris Perdigon, président de l’UPE 05 (Union pour l’entreprise), livrait sa définition de l’apprentissage : « C’est l’esprit qui rencontre la main, l’élève qui rencontre son maître, l’Education nationale qui rencontre la réalité »…

Tout au long de cette -longue- soirée, des parcours réussis et parfois insolites ont été mis en avant. A l’instar de Mohammed Boudalia, qui a obtenu 18/20 en pratique, et qui est devenu chef d’équipe, manageant 15 salariés de l’entreprise Alphand peinture à L’Argentière-la-Bessée. D’Armelle Hervy, qui après avoir obtenu un CAP de fleuriste a passé un CAP de pâtisserie en apprentissage à la chocolaterie Genot à Barcelonnette, et qui espère compléter sa formation chez un compagnon du devoir. De Hugo Lombard, 17 ans, le cadet de cette soirée, meilleur apprenti régional en boucherie et 11e lors du concours MAF national, qui travaille à la boucherie de Grégory Blanc à Gap, lui-même ancien lauréat d’un concours international de boucherie. De Gayane Sargsyan, jeune Arménienne arrivée en France il y a deux ans et demi, qui se forme à la cuisine au Clos à Gap en espérant pouvoir ouvrir son propre restaurant. De Vincent Covemackere, handicapé, pour qui « la compétence supplante le handicap » grâce à l’apprentissage. Ou encore de Mathieu Delestrez et de Tom Luce, qui préparent tous deux un bac professionnel MSC (mécanicien systèmes cellule), l’un chez Hélicoptères de France, l’autre chez Icarius, pour devenir des réparateurs aéronautiques.

Junior, apprenti en peinture auto, Christine Nivou, conseillère régionale, et Serge Panossian, maître d'apprentissage.
Junior, apprenti en peinture auto, Christine Nivou, conseillère régionale, et Serge Panossian, maître d’apprentissage.

Un certain nombre d’entre eux deviendront probablement des artisans et des chefs d’entreprise à leur tour. Comme nombre de maîtres d’apprentissage ont eux-mêmes été apprentis par le passé. Pour le carrossier Serge Panossian, c’était il y a plus de 30 ans. Aujourd’hui, il emploie 11 salariés à Gap et a formé plus de 20 apprentis, dont Junior, un Nigérian arrivé en France il y a 4 ans, qui a obtenu son CAP de carrosserie au CFA de Gap et prépare son CAP de peinture à celui de Digne. « Il aura son CDI s’il réussit son diplôme », a indiqué M. Panossian.

Voici la liste des étoiles de l’apprentissage remises ce mercredi soir au Quattro :

  • Etoile de la détermination : Gaétan Gianetta et l’entreprise de menuiserie Art Bois
  • Etoile de la détermination : Armelle Hervy et la chocolaterie Genot
  • Etoile de la détermination : Mathieu Delestrez et l’entreprise HDF
  • Etoile de l’excellence technique : Keryann Verdon et la maison de retraite Guil-Ecrins
  • Etoile de l’excellence technique : Hugo Lombard et la boucherie Grégory Blanc
  • Etoile de l’excellence technique : Loïs Cornen et l’entreprise A2R carrosserie
  • Etoile du mérite : Gayane Sargsyan et l’hôtel Le Clos
  • Etoile de l’insertion professionnelle : Mohammed Boudalia et l’entreprise Alphand peinture
  • Etoile du rebond : Tom Luce et l’entreprise Icarius Aerotechnics
  • Etoile de la symbiose : Ludivine Guidone et Virg’in Coiff’
  • Etoile de la mobilité européenne : Jessica Kaub
  • Etoile de l’accompagnement : Cyril Arlandis et François Monnier, éducateurs
  • Etoile de la cohésion aux groupes BP coiffeur et BP menuisier
  • Etoile de la volonté : Vincent Covemackere et la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées)
  • Etoile de l’audace : Maryline Foulque et l’Aftral (organisme de formation)

Plusieurs maîtres d’apprentissage ont également été distingués d’une étoile de l’engagement :

  • Joëlle Valençon d’Eloge beauté
  • Vanina et Bruno Chevanne d’Intermarché Remollon
  • Eric Brochard d’Alpes Durance automobile
  • Laurent Roux et Angelo Chiavetta de l’entreprise de maçonnerie Chiavetta-Roux
  • Serge Panossian de l’entreprise de carrosserie éponyme

Et une étoile d’honneur a été remise à François Heller, de l’entreprise de mécanique éponyme, par André Bendano, président de la chambre de métiers et de l’artisanat régionale.


+ Sur le même sujet...