Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Engin de déboisement2

Puy-St-Eusèbe : des opposants aux lignes THT dégradent du matériel, les manifestations interdites

Des opposants au chantier des lignes à haute et très haute tension Haute-Durance ont dégradé du matériel de déboisement, ce jeudi matin à Puy-Saint-Eusèbe. Les gendarmes ont dû intervenir, notamment pour procéder à des relevés techniques sur les engins endommagés. Le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard, s’est dit « très en colère », ce jeudi soir à Gap : « Ces dégradations m’ont privé de gendarmes pour la perquisition administrative (réalisée à Remollon, dans le cadre de l’état d’urgence, NDLR) », a déclaré le préfet. « Nous avons d’autres priorités que le maintien de l’ordre public sur les manifestations. » De ce fait, M. Besnard a annoncé l’interdiction des manifestations liées au projet Haute-Durance de RTE (Réseau de transport d’électricité).

Plusieurs collectifs No-THT se sont constitués dans le secteur des Puys et s’opposent physiquement au déboisement lié à la création de la nouvelle ligne à très haute tension. Et des manifestations régulières, souvent non déclarées, sont organisées à Puy-Saint-Eusèbe, Puy-Sanières, Saint-Apollinaire ou Réallon. Plusieurs manifestants avaient été verbalisés au début du mois lors d’un rassemblement interdit par le préfet à Puy-Saint-Eusèbe.

Interrogée par L’e-media 05, l’association Avenir Haute-Durance, qui est à l’origine des recours juridiques contre le projet de RTE, indique ce jeudi soir ne pas être « au courant de ces dégradations. Nous nous rendons régulièrement sur les chantiers de déboisement afin de réaliser des photos et de vérifier l’affichage réglementaire, qui le plus souvent n’est pas respecté. Nous ne sommes pas partisans de dégradations. Cela fait mauvais effet alors que nous avons engagé des recours devant le Conseil d’Etat et le tribunal administratif. »

Photo d’archives Steeve Peyron

 


+ Sur le même sujet...