Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Maisons des solidarités

Tallard : l’abandon du projet de Maison des solidarités entériné par le Département

Le maire de Tallard, Jean-Michel Arnaud, avait dénoncé cet abandon, que lui avait signifié par écrit Jean-Marie Bernard, président du Département, il y a quelques semaines. Un abandon qui est désormais entériné : le projet de construire une 11ème Maison des solidarités (MDS) à Tallard, dont le principe avait été voté en 2013, alors que M. Arnaud était premier vice-président du conseil général, est officiellement abandonné. A l’unanimité. Seuls trois élus (Roger Didier, Bénédicte Ferotin et Francis Zampa) se sont abstenus.

C’est Marie-Noëlle Disdier, vice-présidente chargée des Solidarités, qui en a expliqué les raisons. Qui relèvent à la fois des restrictions budgétaires, mais aussi de l’équité territoriale. De plus, elle a rappelé qu’une « attention particulière restait portée sur Tallard », avec des permanences régulières ou des rendez-vous à domicile. Mme Disdier a indiqué que l’objectif du Département était que « les Haut-Alpins soient à moins de 20 minutes d’une MDS ».

Le conseiller départemental de Tallard, Rémy Oddou, a approuvé cette décision, en contestant la « pertinence de ce projet. Les 320.000€ qui auraient été mis dans ce projet ne l’auraient pas été sur d’autres, plus importants, y compris pour le territoire. » M. Oddou a félicité la majorité de sa décision : « Vous avez fait preuve de fidélité à l’équité territoriale et de courage face à un élu outrancier sur cette question. »

Le président Jean-Marie Bernard a simplement ajouté que la priorité concernait Gap, au regard « du nombre de visite et des conditions d’accueil ». Le Département prévoit de réunir les deux MDS qui existent à Gap (route de Veynes et rue des Métiers) en un lieu unique, plus accessible. « Nous avons une piste et d’autres sont à creuser », a précisé M. Bernard.

Patricia Vincent déléguée du président pour l’aérodrome de Gap-Tallard

Autre signe des tensions qui existent entre Jean-Marie Bernard et Jean-Michel Arnaud, qui voit derrière sa défaite dans le canton de Tallard l’intervention du nouveau président entre les deux tours, la délégation qui a été dernièrement signée pour l’aérodrome de Gap-Tallard. Si les trois aérodromes départementaux relèvent de la responsabilité de Marcel Cannat, en sa qualité de vice-président, chacun d’eux fait aussi l’objet d’une délégation propre. Pour Saint-Crépin et Aspres-sur-Buëch, ce sont des élus de la majorité (Marcel Cannat et Françoise Pinet) qui ont été désignés par le président. Pour celui de Gap-Tallard, la délégation a été accordée à Patricia Vincent, conseillère départementale du canton et… coprésidente du groupe d’opposition.

Une nouvelle pierre dans le jardin de Jean-Michel Arnaud? Non, assure-t-on dans l’entourage de Jean-Marie Bernard, où on relève qu’une délégation a été accordée pour chacun des aérodromes à un conseiller départemental du canton concerné… Mais pour les tombeurs de Jean-Michel Arnaud, cette délégation semble avoir un goût de -nouvelle- victoire.


+ Sur le même sujet...