Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
MDS Tallard

Abandon de la Maison des solidarités à Tallard : la comcom veut être reçue par le Département

[Mis à jour à 21h]
Alors que le conseil départemental a entériné, ce mardi, l’abandon du projet de Maison des solidarités (MDS) à Tallard, le maire de la commune, Jean-Michel Arnaud, n’entend pas rendre les armes. Ce mercredi soir, il a ainsi proposé au conseil communautaire de Tallard-Barcillonnette une motion en faveur du maintien du projet. Cette motion a été adoptée par 22 voix (dont celles de neuf des douze maires de l’intercommunalité), contre trois voix (le maire de Lettret et conseiller départemental, Rémy Oddou, et deux autres opposants de longue date à M. Arnaud, Roger Grimaud et Gérard Janin) et une abstention (Jean-Pierre Tilly, maire de Barcillonnette). Les 22 élus ont également signé une lettre demandant une audience à Jean-Marie Bernard, président du Département.

Alors que le Département invoque des contraintes budgétaires et un principe d’équité territoriale, dans la mesure où les besoins seraient plus importants dans le canton de Chorges, la communauté de communes de Tallard-Barcillonnette (CCTB) oppose notamment que « Tallard est un pôle de service d’équilibre par rapport à Gap » et que les missions des Maisons des solidarités « touchent des populations qui peuvent difficilement se déplacer pour se rendre à Gap ». Même si des permanences sont assurées par les services sociaux à la CCTB et des rendez-vous ont lieu à domicile, « la présence d’une MDS avec un accueil permanent offre évidemment un autre service, notamment pour l’orientation des demandes, l’aide aux dossiers (…) », souligne Jean-Michel Arnaud.

Jean-Michel Arnaud envisage un recours contentieux

Par ailleurs, la réalisation des locaux serait « sans impact nouveau sur les finances départementales », puisqu’une autorisation de programme de 400.000€ a été votée par le conseil général en février 2014, « sous forme de fonds de concours à la mairie de Tallard, maître d’ouvrage de l’opération ». La commune « a choisi une équipe de maîtrise d’oeuvre et a réalisé des études préalables depuis deux ans », argue M. Arnaud. « Nous avons engagé 100.000€ de frais d’études et nous avons le permis de construire depuis le 9 juillet. » Le projet, qui verrait le jour en lieu et place de l’ancienne Poste, porte sur la création d’un bâtiment, qui accueillerait une médiathèque et la MDS.

« On s’oriente vers un contentieux », assure le maire de Tallard. « Nous considérons qu’il y a un contrat et qu’il ne peut pas être rompu unilatéralement après plus de deux ans de préparation. Nous avons même eu une réunion technique en juin 2015 avec le Département! »

Dans un message posté ce jeudi matin sur Facebook, Rémy Oddou, qui avait soutenu l’abandon du projet ce mardi au conseil départemental et qui a voté contre la motion à la CCTB, se dit « atterré » par ces arguments. « S’assurer que chaque euro d’argent public soit dépensé pour un projet utile à nos concitoyens est un devoir pour chaque élu », écrit-il. « Tous les services sont rendus, soit par les permanences, soit par des visites à domicile. Par ailleurs, une maison des solidarités est présente à l’entrée de Gap, et ce sont souvent les mêmes élus qui expliquent que nous devons intégrer (sans n’avoir rien négocié) l’agglomération de Gap (au risque de perdre tout pouvoir de décision et de voir nos impôts grimper en flèche), parce que Gap est notre bassin de vie. Comment s’étonner ensuite de la perte de confiance des citoyens dans la politique? » L’autre conseillère départementale du canton, Patricia Vincent, partage le commentaire de M. Oddou, en se disant « choquée devant de telles attitudes qui prennent bien peu en compte les intérêts de la population ».

« La quinzaine de communes concernées et leurs presque 10.000 habitants ont légitimement droit à des services de proximité et un accueil permanent sans avoir à monter sur Gap », répond M. Arnaud. « Jean-Yves Dusserre et Monique Estachy l’avaient parfaitement compris. Comment éloigner plus encore les citoyens de leurs institutions et de certains de leurs élus quand les engagements pris ne sont pas tenus? »

Photo archives Google Street View

 


+ Sur le même sujet...