Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Régionales sondage

Régionales : Marion Maréchal-Le Pen creuse l’écart, selon un nouveau sondage

29 Nov 2015 - 11:09

Selon un sondage BVA publié ce dimanche, Marion Maréchal-Le Pen (FN) creuse encore l’écart et remporterait la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en cas de triangulaire au second tour, le 13 décembre, avec 11 points d’avance sur Christian Estrosi. L’intérêt de ce nouveau sondage est surtout qu’il envisage aussi l’hypothèse d’un retrait du PS et d’un duel entre la droite et l’extrême droite au second tour : l’issue en serait très incertaine (50% pour chacune des listes), du fait que la majorité des électeurs de gauche indique qu’elle s’abstiendrait. Par ailleurs, 68% des habitants de la région se déclarent intéressés par ce scrutin, soit la plus forte proportion de toutes les régions françaises (moyenne nationale de 62%).

A une semaine du premier tour, 42% des sondés indiquent qu’ils voteront pour la liste Front national (soit une progression de 6% par rapport au mois dernier), 28% pour la liste Les Républicains-UDI-MoDem conduite par Christian Estrosi (-4%), 16% pour la liste PS-PRG-MRC conduite par Christophe Castaner (=) et 8% pour la liste EELV-Front de Gauche conduite par Sophie Camard et Jean-Marc Coppola (-2%). A la suite des attentats, les intentions de vote en faveur du FN enregistrent des hausses allant de 3 à 7 points dans les différentes régions de France, selon BVA.

Au second tour, en cas de triangulaire, le FN l’emporterait avec 43% des intentions de vote (+6 points) devant Christian Estrosi (32%, -4 points) et Christophe Castaner (25%, -2 points), étant précisé que 22% du panel n’ont pas exprimé d’intentions de vote. En cas de duel, BVA met Marion Maréchal-Le Pen et Christian Estrosi à égalité (50%), sachant que 31% du panel n’ont pas exprimé d’intentions de vote. Dans cette hypothèse, 64% des électeurs EELV-Front de Gauche indiquent qu’ils s’abstiendraient et 51% des électeurs PS-PRG-MRC.

Ce sondage devrait conforter la ligne de Christophe Castaner, qui est hostile à l’idée d’un retrait au second tour, qu’avait laissé entrevoir le Premier ministre Manuel Valls en cas de risque de victoire du FN. « En tout état de cause, rien ne permet d’affirmer qu’un retrait de la liste de la gauche sauvera à coup sûr la région du FN », observe Adélaïde Zulfikarpasic, directrice de BVA Opinion.

Sondage BVA pour la presse régionale réalisé du 17 au 23 novembre auprès d’un échantillon de 808 électeurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Pour consulter le détail du sondage


+ Sur le même sujet...