Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Chambon

Chambon : la CCI des Hautes-Alpes émet des doutes sur les solutions retenues

La CCI des Hautes-Alpes a fait le point sur la fermeture de la RD 1091 et du tunnel du Chambon, ce lundi à Gap, à l’occasion de son assemblée générale. Elle a notamment acté le versement à venir, au premier semestre 2016, de 311.000 € de la part de l’Etat (Fonds national d’aménagement et de développement du territoire) pour l’aide aux entreprises.

Lors de ces débats, Fabrice Magnat, premier vice-président de la CCI, qui présidait cette assemblée générale, a fait part des « doutes » de l’organisme consulaire quant aux solutions retenues, qu’il s’agisse de la route de secours ou du tunnel de dérivation, dont les travaux devraient débuter au printemps prochain. « Nous avons des doutes quant au fait que la route de secours puisse bien fonctionner cet hiver », a notamment déclaré M. Magnat. Quant au futur tunnel, qui doit être creusé depuis l’actuel tunnel du Grand Chambon, « nous avons quelques doutes quant au respect du calendrier annoncé ». Le Conseil départemental de l’Isère, qui vient de lancer son appel d’offres (les entreprises ont jusqu’au 8 janvier pour présenter leurs propositions), annonce que la réalisation de ce tunnel de dérivation devrait débuter dès le printemps pour une mise en service provisoire avant l’hiver 2016-2017. Le tunnel serait ensuite fermé pendant quelques semaines à partir du printemps 2017 afin d’achever les trottoirs et un certain nombre de finitions, la circulation étant alors déviée par la route de secours. L’ouverture définitive du nouveau tunnel interviendrait pour l’été 2017. « On nous annonce un coût de 26 M€ mais ce sera certainement davantage », a même pronostiqué M. Magnat.

En fait, la CCI des Hautes-Alpes déplore que le Département de l’Isère n’ait pas examiné sa proposition technique alternative. Cette solution consistait à intervenir par le haut du tunnel et de réaliser « une casquette en béton » pour le consolider. Cela aurait nécessité quatre mois et demi à cinq mois de travaux pour un investissement de 5 M€, selon la CCI et la Fédération du BTP des Hautes-Alpes. Mais, après une réunion de trois heures et demie, le 1er octobre à Grenoble, la CCI n’a eu aucun retour du Conseil départemental de l’Isère. Une étude d’un montant de 30.000€ avait été engagée pour cette étude de faisabilité confiée à un cabinet spécialisé.

265.500€ d’aides directes versées à 64 entreprises de la Haute-Romanche

Par ailleurs, la cellule de veille économique « Chambon » s’est réunie pour la huitième fois ce mercredi. Grâce à l’enveloppe de 300.000€ débloquée par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, une aide de 1500€ par actif (équivalent temps plein) va être accordée aux entreprises de La Grave et de Villar-d’Arêne référencées par le guichet unique mis en place par la CCI. 214.500€ vont être accordés à 43 entreprises de La Grave, qui employaient 143 actifs en 2014, et 51.000€ à 21 entreprises de Villar-d’Arêne, qui employaient 34 actifs. « Il en résulte une aide moyenne allouée par entreprise de 4148€ », a souligné Jérôme Jarniac, vice-président de la CCI.

A noter que les permanences du guichet unique de la CCI se poursuivent, désormais sur rendez-vous ou par des visites dans les entreprises (contact au 04 92 56 56 05).

Photo Département 38
 


+ Sur le même sujet...