Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Lionel Para Roger Didier

Gap : Roger Didier quitte le conseil départemental et se confie sur ses attentes à la Région

Le maire de Gap, Roger Didier, a été élu, ce dimanche, conseiller régional sur la liste conduite par Christian Estrosi. Il devrait par ailleurs devenir vice-président de la Région au côté de Chantal Eyméoud, ainsi que l’avait annoncé M. Estrosi à L’e-media 05. Atteint par le cumul des mandats, M. Didier a officialisé, ce dimanche soir, qu’il démissionnait du conseil départemental, où il était élu depuis 1998. C’est son suppléant, Lionel Para (Les Républicains), qui lui succédera.

Agé de 47 ans, Lionel Para est le patron de la Sab (Sablière du Beynon à Ventavon et Sablière du Buëch à La Roche-des-Arnauds). Il est également président du syndicat des carriers des Hautes-Alpes, membre de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) et juge au tribunal de commerce de Gap. Lionel Para est aussi l’héritier d’une famille engagée en politique puisque c’est le fils de Monique Para, nouvelle secrétaire départementale des Républicains et vice-présidente de la communauté d’agglomération « Gap en + grand », et de Roger Para, ancien conseiller général (UMP) de Gap Campagne.

« Je regrette de devoir abandonner l’OPH »

Roger Didier, qui avait échoué en avril dernier face à Jean-Marie Bernard dans sa tentative de conquête de la présidence du Département, quittera l’institution avec un regret : celui de devoir céder la présidence de l’office HLM (OPH 05) des Hautes-Alpes, qui revient de droit à un conseiller départemental.

A la Région, sa préoccupation sera « d’abord de défendre les intérêts de Gap, puis des Hautes-Alpes », indique-t-il. Il ignore pour l’heure les attributions que Christian Estrosi lui accordera, même s’il espère pouvoir « continuer à travailler dans le domaine du logement ». A l’établissement public foncier régional (EPFR), qui gère notamment l’Îlot de l’Imprimerie à Gap ? « C’est à voir », répond le maire de Gap. Il souhaite également que les trois conseillers régionaux haut-alpins de la majorité se « partagent » le territoire départemental (Anne-Marie Forgeoux pour le Nord, Chantal Eyméoud pour le Centre et lui-même pour le Sud).

« Je compte vraiment travailler dans ce mandat, mais je ne pense pas que cela me prendra plus de temps que le Département et l’OPH », observe Roger Didier, qui précise que l’antenne de la Région à Gap devrait avoir un rôle plus important dans cette nouvelle mandature. Lui qui rechigne à quitter Gap devra régulièrement siéger à Marseille et se déplacer en fonction de ses attributions futures. Une première étape avant les législatives de 2017 ? « Oh là, on va lever un peu le pied, assure M. Didier. Ça fait un moment qu’on enchaîne les campagnes. Après, c’est vrai que quand ils commencent à voyager, certains peuvent y prendre goût… »


+ Sur le même sujet...