Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Carte interco 2017

Intercommunalité : Tallard vote la fusion avec Gap, Laragne persiste pour le Sisteronais

15 Déc 2015 - 12:01

[Mis à jour le 16 décembre]
Les conseils municipaux de Veynes, Laragne-Montéglin et Tallard ont voté, ce lundi soir, sur le projet de nouvelle carte intercommunale proposée par le préfet des Hautes-Alpes.

A Laragne-Montéglin, le conseil municipal a voté en faveur du projet préfectoral, qui prévoit une fusion des communautés de communes du Laragnais et de Ribiers-Val de Méouge avec celles du Sisteronais et du Pays de La Motte-du-Caire – Turriers. Cette fusion a été votée par les 19 élus de la majorité contre les voix des huit élus des deux groupes d’opposition (Michel Joannet et Jean-Michel Reynier). Rappelons que cette fusion suscite des réticences dans le Laragnais : la communauté de communes l’a rejetée par douze voix contre douze et la commune de Lazer a également voté contre, la semaine dernière, malgré la position favorable de la sénatrice-maire, Patricia Morhet-Richaud ; les conseillers départementaux (divers gauche) Anne Truphème et Florent Armand sont également opposés à cette fusion, ainsi que le Laragnais Maurice Brun, président de la CCI de Région.

Comme elle nous l’avait annoncé, la maire de Laragne, Henriette Martinez, a également demandé à son conseil municipal de délibérer pour envisager le départ de sa commune de l’intercommunalité du Laragnais si la fusion n’aboutissait pas avec le Sisteronais. 19 conseillers municipaux ont voté en faveur du rattachement de Laragne-Montéglin à la communauté de communes du Sisteronais quoi qu’il advienne, contre huit voix.

Le conseil municipal d’Eyguians a quant à lui émis un avis défavorable à l’unanimité en demandant la réintégration d’Eyguians à la communauté de communes du Laragnais et non de la future communauté de communes du Centre Buëch envisagée par le préfet.

A Tallard, le conseil municipal a suivi la proposition du maire, Jean-Michel Arnaud, en votant en faveur de la fusion de la communauté de communes de Tallard-Barcillonnette avec l’agglomération du Gapençais. Cette future communauté d’agglomération engloberait 17 communes, dont Curbans et Claret. Le conseil municipal de Gap a voté vendredi dernier contre le projet du préfet, estimant que, à défaut de maintenir le statu-quo, il fallait envisager de créer une agglomération allant de La Roche-des-Arnauds à La Bâtie-Neuve, en passant par Tallard. A Gap, le projet de carte intercommunale du préfet n’a recueilli que six votes favorables (PS et Guy Blanc). Au total, neuf des dix-sept communes concernées ont voté en faveur de ce rapprochement.

Ce mardi soir, le conseil communautaire de Tallard-Barcillonnette a majoritairement suivi son président Jean-Michel Arnaud en votant en faveur de ce rapprochement avec Gap par dix-huit voix contre neuf (dont celle de Rémy Oddou, maire de Lettret et conseiller départemental).

Le conseil communautaire de « Gap en + grand » s’est en revanche, et sans surprise, prononcé contre le projet du préfet, ce mardi soir. Seuls les trois élus socialistes ont voté pour.

Rappelons par ailleurs que le conseil municipal de Briançon (avec 23 abstentions de la majorité municipale) et le conseil communautaire du Briançonnais ont également voté contre la carte préfectorale, en déplorant le statu-quo pour y préférer une fusion avec l’Argentiérois.

Les communes et les intercommunalités avaient jusqu’à ce mardi soir pour émettre leur avis, à défaut de quoi il est réputé favorable.


+ Sur le même sujet...