Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Elections départementales

Départementales : qui sera candidat pour la partielle de Gap 1, les 24 et 31 janvier?

Les 7256 électeurs du canton de Gap 1 (centre-ville) sont de nouveau convoqués aux urnes les dimanche 24 et 31 janvier. Cette élection partielle fait suite à l’annulation de l’élection par le tribunal administratif, en raison de l’absence des bulletins des candidats FN pendant un court moment dans un des cinq bureaux de vote, lors du premier tour.

Les conseillers départementaux (divers droite) sortants, Brigitte Gaudin et Francis Zampa, seront de nouveau en lice. Ils devraient même être les seuls à droite. En mars dernier, ils avaient dû affronter au premier tour un binôme investi par l’UMP et l’UDI, Dominique Meyer et Martine Marlois. Pour cette partielle, Mme Gaudin et M. Zampa bénéficieront du soutien des majorités départementale et municipale, comme c’était déjà le cas en mars, mais aussi des Républicains et de l’UDI.

En revanche, ils auront vraisemblablement face à eux un binôme du Parti des Hautes-Alpes, qui n’était pas présent dans ce canton en mars dernier, mais qui avait réalisé des scores honorables dans les cantons de Gap 2 (Nord-Est, Les Fauvins, Romette) et de Gap 4 (Charance, Eyssagnières). C’est probablement Georges Obninsky, le président fondateur du mouvement et ancien président des Rapaces de Gap, qui devrait être candidat avec une commerçante.

A gauche, Guy Blanc (divers gauche) et Pascale Boyer (PS), auteurs du recours ayant abouti à l’annulation du scrutin, seront aussi candidats. Leurs affiches, qui ont été placardées au soir du second tour des régionales, sont dépourvues de toute référence au PS. Car Bernard Jaussaud, qui vient de perdre son mandat de conseiller régional, a sollicité l’investiture socialiste. Et la fédération PS ne devrait pas vraiment faire de cadeau à Guy Blanc, dont on se rappelle la campagne hostile à Karine Berger qu’il avait menée lors des législatives ou la constitution d’une liste autonome lors des municipales. Sans compter sa proximité avec l’ancien député Daniel Chevallier, qui a quant à lui contribué à faire tomber la maire de Veynes, Christine Nivou, désormais première secrétaire fédérale du PS…

Europe Ecologie-Les Verts et le Front de gauche devraient également être présents au premier tour, probablement unis, dans la continuité de leur démarche « coopérative » engagée lors des élections régionales. Des discussions sont en cours dans ce sens.

Enfin, le Front national présentera un binôme. Jean Provensal, président de Gap foire expo, dont le nom a circulé, assure qu’il s’agit d’une rumeur, et qu’il ne sera pas candidat. C’est Patrick Deroin, qui était en lice en mars dernier, qui devrait repartir pour le FN, avec une candidate femme qui ne sera plus Michèle Herbert.


+ Sur le même sujet...