Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Lors de la passation de pouvoir entre Michel Vauzelle (PS) et Christian Estrosi (LR), le 18 décembre dernier.Lors de la passation de pouvoir entre Michel Vauzelle (PS) et Christian Estrosi (LR), le 18 décembre dernier.

Région : l’élection de Christian Estrosi et des vice-présidents en direct

13h20 : la séance est levée. « Merci pour la dignité de cette première séance », indique Christian Estrosi.

13h08 : la séance reprend sous la présidence de Christian Estrosi. M. Estrosi confirme que Chantal Eyméoud et Roger Didier seront tous deux vice-présidents du conseil régional, respectivement en 2e et 13e positions. De son côté, Anne-Marie Forgeoux sera proposée pour être présidente de la commission du Massif alpin, qui va voir le jour. Renaud Muselier sera premier vice-président, et sera chargé de la coordination des politiques publiques et des fonds européens. Les attributions des 13 autres vice-présidents seront décidées par M. Estrosi d’ici le mois prochain.

12h05 : la séance est suspendue pendant une heure. Elle reprendra à 13h05 pour l’élection des 14 vice-présidents (soit un de moins que lors de la précédente mandature) et des 26 autres membres de la commission permanente, au sein de laquelle un tiers des sièges reviendront au groupe Front national.

11h23 : après une longue ovation des conseillers régionaux de la majorité et du public, Christian Estrosi a rejoint son siège présidentiel. Michel Vauzelle, président (PS) sortant, est venu lui remettre l’écharpe sang et or de président du conseil régional. « Le bisou, le bisou », ont scandé les élus FN. Après avoir salué les personnalités présentes, M. Estrosi a quitté l’écharpe sang et or et a regretté les « propos déplacés » du doyen de l’assemblée régionale.

11h16 : Christian Estrosi est élu président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur avec 81 voix contre 42 à Marion Maréchal-Le Pen.

11h02 : Jean-Claude Gaudin et Michel Pezet, anciens présidents du conseil régional, prennent place à la tribune, ainsi que les présidents de conseils départementaux présents, dont Jean-Marie Bernard pour les Hautes-Alpes.

10h57 : le scrutin est clos. Le dépouillement va débuter à la tribune.

10h27 : le vote à bulletins secrets débute.

10h22 : il y a deux candidats à la présidence, Christian Estrosi (Les Républicains) et Marion Maréchal-Le Pen (FN). Les déclarations des deux candidats sont remises par écrit aux 123 conseillers régionaux.

10h10 : le doyen d’âge du conseil régional, Jean-Pierre Daugreilh, élu Front national des Alpes-Maritimes, ouvre la séance plénière d’installation. Il prononce un propos introductif très offensif. Il indique notamment qu’il a œuvré pour le rapprochement entre le fondateur du FN, Jean-Marie Le Pen, et l’ancien maire de Nice, Jacques Médecin, en soulignant « qu’il y avait dans son entourage un certain Christian Estrosi, qui était bien plus gauche dans son attitude, et bien plus à droite qu’en décembre 2015, puisqu’il ne sourcillait pas lorsque Jacques Médecin disait qu’il partageait 98% des positions du Front national. Il n’était pas défavorable alors aux accords avec le FN. Il m’appartenait de le rappeler. Il a promis pendant la campagne que ça va changer, mais c’est surtout lui qui va changer. » Il a notamment appelé la majorité à respecter l’opposition FN, en dénonçant le fait que « les listes qui se sont sabordées méritent plus d’attention que ceux qui ont recueilli 45% des voix ».

10h : Roger Didier est assis à son siège dans l’hémicycle et discute avec Chantal Eyméoud. Jean-Marie Bernard, président du Département des Hautes-Alpes, et Patricia Morhet-Richaud, sénatrice, ont fait le déplacement à Marseille. A la sonnette, Chantal Eyméoud rejoint son siège sous les flashs des photographes… Elle est en effet assise à la gauche de Christian Estrosi, Renaud Muselier étant à la droite du futur président de Région.


+ Sur le même sujet...