Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
La route de secours du Chambon (photo d'archives).La route de secours du Chambon (photo d'archives).

Chambon : le barrage filtrant de la gendarmerie sur la route de secours crée la polémique

Les gendarmes de la compagnie de La Mure (Isère) ont établi un barrage filtrant à l’entrée de la route de secours du Chambon, ce samedi, provoquant une levée de boucliers dans la Haute-Romanche. Arnaud Murgia, conseiller départemental (Les Républicains) de Briançon, indique s’être rendu à La Grave et être intervenu avec le conseil départemental de l’Isère pour obtenir la levée de ce barrage, ce qui a été fait en fin d’après-midi. Selon plusieurs témoignages, les gendarmes demandaient aux automobilistes des documents établissant qu’ils se rendaient à La Grave ou à Villar-d’Arêne, à défaut de quoi ils se voyaient refouler. Ce qui signifiait faire demi-tour jusqu’à Bourg-d’Oisans pour emprunter le col d’Ornon et rejoindre la RN 85 au sud de La Mure pour transiter par Gap et remonter la vallée de la Durance! Une décision d’autant plus incompréhensible que la route de secours ne présentait pas de difficultés particulières -et pour cause, vu la météo…- et que le trafic ne semblait pas particulièrement dense.

Sur les réseaux sociaux, l’installation de ce barrage côté isérois a provoqué de vives réactions de la part des habitants de la Haute-Romanche. D’autant plus que, si les touristes étaient bloqués dans le sens Isère – Hautes-Alpes, il n’en était rien dans l’autre sens pour les vacanciers italiens se rendant aux Deux Alpes ou à L’Alpe d’Huez…

Arnaud Murgia déplore une décision prise « de manière impromptue et par un excès de zèle regrettable (pour rester poli) et sans en informer personne. Sauf que la route est dans un bon état et la circulation tout à fait fluide ! Résultat : un bouchon qui bloque toute la montée des Deux Alpes… Pour rien! »

Photo d’archives


+ Sur le même sujet...