Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Luc Tardif2

Hockey : Gap dans l’oeil du viseur de Luc Tardif, président de la fédération

2 Jan 2016 - 23:43

Dans une interview accordée à nos confrères de L’Equipe et publiée ce samedi, Luc Tardif, président de la Fédération française de hockey sur glace (FFHG), évoque la réunion qu’il devait avoir avec les présidents des clubs français en marge de la finale de la Coupe de France, prévue ce dimanche à Paris. M. Tardif fixe clairement un ultimatum : tous les clubs de Ligue Magnus devront être des sociétés anonymes sportives professionnelles (SASP) avant le 1er mai 2016.

Les Rapaces de Gap sont l’un des clubs concernés, puisqu’ils sont toujours sous statut associatif. « Quelques clubs traînent encore des pieds pour passer en sociétés, indique Luc Tardif. Mais je puis vous assurer que le 1er mai prochain, ils ne seront plus organisés en associations. Ou alors, ils ne seront plus en Ligue Magnus ! Peut-être certains s’interrogent encore si je vais le faire ou non, aller au bout de la réforme, ou non. Mais j’irai au bout, je vais le faire ! »

Mais les dirigeants gapençais ne sont pas dans l’oeil du cyclone pour cette seule question. L’absence des logos des sponsors de la fédération sous la glace de l’Alp’Arena vaut également au club de Gap les foudres du président de la FFHG : « On commence à avoir un partenariat médiatique satisfaisant, avec la chaîne L’Equipe 21 qui offre une exposition intéressante, explique M. Tardif. Mais il faut aussi que les clubs, en retour, offrent quelque chose. Seuls trois clubs, aujourd’hui, ne nous permettent pas d’afficher de sponsors sous la glace du rond central. Ils ne sont pas télévisés. Alors que Rouen s’est assis sur 35.000 euros de sponsoring privé pour mettre ce rond central à notre disposition.»


+ Sur le même sujet...