Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Nicolas Machtou

Lignes THT : les opposants vont être reçus à l’Elysée… par un ancien de RTE

[Mis à jour le 18 janvier]
Une délégation d’opposants au projet de rénovation électrique Haute-Durance va rencontrer Nicolas Machtou, conseiller Énergie du président de la République, le mardi 19 janvier à 11 heures au palais de l’Elysée. L’association Avenir Haute-Durance, la SAPN (Société alpine de protection de la nature) et le collectif No-THT seront présents. [Ce rendez-vous a été annulé le 18 janvier par l’Elysée, officiellement en raison d’une réunion de dernière minute.]

A cette occasion, les opposants vont contester l’utilité de la création de deux lignes de 225 kV, alors que la consommation électrique est censée baisser dans le cadre de la COP 21 notamment, et suggérer « l’intérêt caché » de ce chantier, qui serait une possible connexion transfrontalière vers l’Italie. Ils vont également mettre en avant la suspension du permis de construire d’un hangar à hélicoptères de RTE (Réseau de transport d’électricité) à Saint-Crépin par le tribunal administratif de Marseille et la décision du Conseil d’Etat de soumettre une question préalable de constitutionnalité (QPC) dans cette affaire au Conseil constitutionnel…

Alors que la contestation du projet par des manifestations sur les chantiers en cours a déjà donné lieu à des incidents, les porte-paroles des opposants estiment que la contestation est « poussée à la radicalisation et tout porte à craindre une dérive de type Sivens si les premiers pylônes tentent de s’ériger dans ce contexte ».

Reste que leur interlocuteur ne sera pas acquis à leur cause. Nicolas Machtou, qui a rejoint l’Elysée en octobre et qui avait été conseiller technique de Jean-Marc Ayrault à Matignon, a déjà passé six ans à RTE, en tant que chef de pôle à la direction financière, puis de conseiller du président du directoire de cette filiale d’EDF…


+ Sur le même sujet...