Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Catherine Husson-Trochain

Région : une ancienne magistrate pour veiller au code de déontologie… refusé par le FN

15 Jan 2016 - 15:27

Catherine Husson-Trochain, ancienne première présidente de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, a été nommée déontologue de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce vendredi matin, par le président Christian Estrosi. Elle sera notamment chargée de veiller aux éventuels conflits d’intérêts pouvant concerner les conseillers régionaux et au respect du code de déontologie des élus. Ce code de déontologie n’a cependant pas été approuvé par les élus Front national, qui ont voté contre.

C’est le conseiller régional des Hautes-Alpes, Amaury Navarranne, qui s’est exprimé au nom des élus FN. « Votre code de déontologie enfonce surtout des portes ouvertes », a estimé M. Navarranne. « Tout n’y est pas non plus évident à appréhender. Par exemple, vous voulez imposer aux élus de « refuser le parti pris ». Un peu vague, car moi je vous préviens, je vais prendre parti et pendant tout mon mandat ! » De plus, « quand vous nous imposez de déclarer à votre « déontologue » nos patrimoines, activités professionnelles et autres, alors rien ne va plus. Vous voulez vous prémunir de la corruption. Les corrupteurs ne vont que vers ceux qui ont le pouvoir. Ici cela ne nous concerne donc pas ! » Au passage, M. Navarranne a attaqué de façon virulente Christian Estrosi, en évoquant un redressement fiscal de 1987 et un imbroglio autour d’une subvention dont aurait bénéficié une société dont Mme Estrosi avait été la gérante. « Non, monsieur le président, la déontologie fliquée par vous c’est non ! Vous outrepassez la loi. »

« Le FN a refusé la commission de déontologie que je veux mettre en place », a réagi Christian Estrosi sur Twitter. « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais… »

Photo : Catherine Husson-Trochain (photo d’archives cour d’appel d’Aix-en-Provence)


+ Sur le même sujet...