Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Voeux PCF (4)

Jean-Marc Coppola (PCF) : « Il faut éviter un remake des régionales à la présidentielle »

« Je pense que nous avions choisi la bonne solution », a estimé Jean-Marc Coppola (PCF), qui était co-tête de liste de la « Région coopérative » (Europe Ecologie-Les Verts / Front de Gauche) aux élections régionales, ce jeudi soir, lors d’une cérémonie de voeux à la fédération du PCF, à Gap. « Nous n’avons pas pu résister. Une grande partie de notre population n’est plus représentée au conseil régional. Une combine de Solferino (le siège national du PS, NDLR) nous a empêchés d’avoir des élus à la Région. Ce n’est pas par une automutilation qu’on empêchera la progression du FN. »

Pour M. Coppola, « il faut relever la gauche du fossé. Nous ne laisserons jamais faire un second tour de l’élection présidentielle sans la présence de la gauche. Nous devons avoir un candidat ou une candidate de gauche, porteur ou porteuse d’un projet de gauche qui soit différent des errements actuels. Nous devons éviter un remake des régionales à la présidentielle. Une initiative a été lancée pour l’organisation de primaires. Je sais que ce n’est pas notre culture, mais réfléchissons et débattons. En être absents ne nous isolera-t-il pas encore plus? On ne peut plus parler que de résistance mais nous replacer en situation de conquête. »

Pour l’élu communiste marseillais, « la priorité, c’est la lutte contre le chômage. Les annonces du président de la République restent dans la logique libérale qui ne répond pas à la crise. C’est davantage un plan d’aide au patronat. Les charges sociales ne sont pas le problème. Il y a 650.000 chômeurs de plus qu’en 2012. Son plan apparaît plus comme une action pour faire baisser les chiffres du nombre de chômeurs avant la présidentielle. Tout n’a pas été essayé. Nous demandons d’augmenter un Smic indigne, de lancer un grand plan d’investissement, d’investir dans la recherche, de réfléchir à une nouvelle réduction du temps de travail, d’augmenter les prélèvements sur les revenus financiers… »

A trois jours du premier tour de l’élection partielle dans le canton de Gap-1, Jean-Marc Coppola a apporté son soutien au binôme  Erik Bonnaud-Madeleine Poggionovo (EELV/Front de Gauche). « On ne peut pas résumer cette élection partielle à la présence de beaucoup de candidats à gauche », a-t-il estimé. « Nous avons des choses à dire et à faire. »

A quelques mois du congrès départemental du PCF, qui devrait se dérouler dans la deuxième quinzaine de mai, avant le congrès national de juin, Jérôme Emanuel, cosecrétaire départemental du parti, a aussi mis l’accent sur « l’emploi et la précarité » et sur « la défense des services publics ». Il a cité les « menaces sur le train de nuit, le fret ferroviaire abandonné depuis trop longtemps, l’hôpital où le personnel est mis à rude épreuve », mais aussi « la privatisation des barrages. Elle a commencé dans notre département, dans le Valgaudemar. Il y a l’enjeu de Serre-Ponçon. Il nous faut préserver l’exploitation publique de ces installations. »


+ Sur le même sujet...