Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Purge éboulement Rousset

Rousset : un ouvrier acrobate blessé au visage lors de la purge de l’éboulement

Un chantier de purge a débuté sur l’éperon rocheux qui surplombe la RD 3, la route reliant Espinasses au belvédère du barrage de Serre-Ponçon, fermée depuis le 13 janvier à la suite d’un éboulement. Un ouvrier acrobate qui intervenait sur ce chantier a été blessé ce vendredi, vers 16h25, en recevant une pierre sur le visage alors qu’il était encordé. Souffrant d’une plaie au visage et d’un étourdissement, il a été secouru par le PGHM de Jausiers et évacué par hélicoptère vers l’hôpital de Gap. Son état n’inspire pas d’inquiétude.

Plus de 200 m3 de roches sont tombés la semaine passée, certains rochers atteignant la route départementale. L’essentiel de l’éboulement était en fait retenu dans le talweg en contrebas. Le risque est « que les dizaines de m3 de rochers qui s’y sont accumulés ne descendent la pente à la moindre intempérie et ne bloquent la route », explique Pierre Charlot, chef de service infrastructures au Conseil départemental.

Avant de purger ce talweg, l’entreprise Altitude Protection Eiffage a dû mettre en sécurité la zone de départ du dernier éboulement, au sommet de l’éperon rocheux. C’est alors que la victime intervenait pour faire tomber les roches menaçantes que l’accident s’est produit.

Marcel Cannat s'était rendu sur le chantier avec des élus du secteur, ce vendredi après-midi avant l'accident.
Marcel Cannat s’était rendu sur le chantier avec des élus du secteur, ce vendredi après-midi avant l’accident.

A partir de lundi, la purge du talweg va pouvoir commencer. « Nous comprenons bien que la fermeture de la route handicape sérieusement la population locale, en particulier celle du village de Rousset et que la déviation implique de faire des kilomètres supplémentaires », observe Marcel Cannat, vice-président du Département en charge des routes. « Si nous avons pris la décision de la fermer, c’est bien parce que le risque de chute de blocs est important. »

Marcel Cannat s’était rendu sur place, ce vendredi après-midi (avant l’accident) pour assister aux travaux de purge de l’éperon rocheux, en compagnie des conseillers départementaux du canton, Valérie Rossi et Joël Bonnaffoux, et des maires des communes voisines.

La route devrait être rouverte en fin de semaine prochaine, en fonction de l’évolution du chantier de purge du talweg.


+ Sur le même sujet...