Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
DSC05267

Partielle de Gap 1 : les réactions des candidats au soir du premier tour

24 Jan 2016 - 20:17

Brigitte Gaudin (divers droite) : « Nous sommes contents du résultat qui nous conforte par rapport au scrutin de mars dernier. Mais c’est juste un premier passage. Nous sommes optimistes mais pas arrogants. Nous appelons l’ensemble de la droite à se mobiliser au second tour. »

Francis Zampa (divers droite) : « Nous sommes largement en tête au premier tour, ce qui n’était pas le cas en mars dernier. Nous allons nous employer à aller chercher les abstentionnistes du premier tour, toujours sans polémique. »

LIRE EGALEMENT
>> Partielle de Gap 1 : Gaudin-Zampa et Blanc-Boyer qualifiés pour le second tour

Guy Blanc (divers gauche) : « Nous avons presque réalisé le même score qu’en mars dernier alors que Bernard Jaussaud (PS) n’était pas candidat. Nous avons eu très peur de ne pas nous retrouver au second tour, avec trois listes de gauche et un très bon score du FN et de la droite aux élections régionales. Roger Didier (le maire de Gap, NDLR) a mis toutes ses forces pour soutenir ses candidats. Nous ferons tout pour convaincre les électeurs qu’il faut rééquilibrer les voix au conseil départemental. »

Pascale Boyer (divers gauche) : « Nous appelons toutes les forces de gauche à se mobiliser pour nous au second tour. »

Caroline Antoine (FN) : « Cette élection partielle n’est pas représentative du poids de notre parti. Désormais, nous avons une équipe structurée au niveau local. On s’attendait à ce résultat ; on savait que cela serait compliqué, qu’il y aurait une grande abstention. C’est justement cette forte  abstention qu’il faut retenir. Les élus en place n’ont pas réussi à mobiliser les électeurs. »

Erik Bonnaud (Front de gauche) : « Cette élection arrivait comme un cheveu sur la soupe, il était difficile de mobiliser, ce qui a été le cas. On aurait espéré arriver à faire plus. Il faut continuer. J’explique notre résultat par un ras-le-bol. Les gens ont du mal à croire qu’on peut changer quelque chose par les élections. Ca entraîne un risque important. Pour le second tour, le collectif Gauche coopérative ne donnera pas de consigne de vote, même si certaines formations qui nous soutenaient pourront éventuellement se prononcer. »

Georges Obninsky (Parti des Hautes-Alpes) : « C’est une déception. Ce n’est pas le résultat qu’on attendait. Le faible taux de participation est très surprenant. Nous avons réalisé un score plus faible qu’en mars dernier ; nous allons analyser les raisons. »

Nous ne sommes pas encore parvenus à joindre Bernard Jaussaud (PS)

Dans un communiqué, Christophe Pierrel appelle le PS à donner son « soutien plein et entier » à Pascale Boyer et Guy Blanc au second tour. « L’heure est au rassemblement de toutes les forces de gauche derrière leur candidature pour le second tour et cela sans aucune condition. Ce canton est gagnable pour la gauche et la droite y est très affaiblie. Il est temps de cesser le spectacle consternant de division auquel nous avons assisté notamment lors de cette campagne électorale. »


+ Sur le même sujet...