Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gendarme ski

Puy-Saint-Vincent : rappel à la loi pour un moniteur de ski slovène non déclaré

28 Jan 2016 - 12:06

Un moniteur de ski slovène, qui avait été contrôlé le 6 janvier dernier alors qu’il encadrait un groupe de skieurs également slovènes à Puy-Saint-Vincent, a fait l’objet d’un rappel à la loi. Le représentant du tour-opérateur slovène a aussi été convoqué, en sa qualité d’employeur. Ce moniteur enseignait en effet à Puy-Saint-Vincent alors que son diplôme slovène n’avait pas été déclaré en France. Le parquet de Gap a cependant décidé de ne pas engager de poursuites, sachant que le groupe évoluait sous la responsabilité d’un deuxième moniteur slovène qui était quant à lui en règle.

En mars 2015, un moniteur slovène, qui avait été contrôlé à Serre Chevalier à la suite d’une dénonciation de l’ESF (Ecole du ski français), avait été condamné par le tribunal correctionnel de Gap à trois mois d’emprisonnement avec sursis et 1000 euros d’amende.

A Puy-Saint-Vincent, le contrôle a été effectué par les militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Briançon et de la brigade de L’Argentière-la-Bessée, assistés d’un agent de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Les moniteurs de ski étrangers venant enseigner en France sont soumis aux mêmes règles que leurs homologues français et doivent à ce titre être déclarés au pôle montagne de Grenoble, qui leur donne la possibilité d’exercer en France si leur diplôme y est reconnu.

Le PGHM de Briançon et les gendarmes des Hautes-Alpes vont continuer à effectuer au cours de l’hiver des opérations de contrôle conjointement avec les services de la DDCSPP dans les stations de ski du département, sur réquisition du parquet de Gap.

Photo d’illustration Sirpa Gendarmerie