Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Buech

Irrigation : ce que le classement du Buëch en zone de répartition des eaux va changer

15 Fév 2016 - 18:01

Le bassin versant du Buëch a été classé en zone de répartition des eaux (ZRE) par un arrêté du préfet de la région Rhône-Alpes, coordonnateur du bassin Rhône-Méditerranée en date du 7 décembre dernier. Les préfets des Hautes-Alpes, des Alpes-de-Haute-Provence et la Drôme ont pris le 11 décembre un arrêté interpréfectoral de constatation des communes incluses dans cette ZRE du Buëch. Ce classement fait suite au déséquilibre entre la ressource en eau et les prélèvements existants sur le Buëch, avec des épisodes réguliers de sécheresse. « La gestion durable de la ressource en eau nécessite de retrouver un équilibre entre les besoins de tous les usages et ceux du milieu naturel », indique la préfecture des Hautes-Alpes.

Les principaux effets du classement en ZRE sont :

  • d’abaisser les seuils réglementaires de déclaration (prélèvements inférieurs à 8 m3/h) et d’autorisation (prélèvements supérieurs à 8 m3/h) des nouveaux prélèvements d’eau soumis à la loi sur l’eau, de manière à mieux les connaître, éviter toute accentuation du déficit, et préserver les usages autorisés existants ;
  • de structurer les demandes de prélèvements pour l’irrigation agricole, afin d’aboutir à une gestion collective et raisonnée à l’échelle de tout le bassin versant. Le rôle de pilotage est assuré par la chambre d’agriculture des Hautes-Alpes qui a été désignée organisme unique de gestion collective ;
  • de permettre la mobilisation prioritaire des financements publics pour les projets générant des économies d’eau, la construction de retenues de stockage d’eau et le transfert d’eau depuis d’autres bassins versants.

Le classement en ZRE n’entraîne pas d’augmentation de la redevance pour prélèvement d’eau collectée par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse.


+ Sur le même sujet...