Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Chantal Eyméoud, vice-présidente (UDI) de la Région, et Christophe Pierrel (Debout la gauche).Chantal Eyméoud, vice-présidente (UDI) de la Région, et Christophe Pierrel (Debout la gauche).

La Région affiche un « soutien renforcé à la ruralité », Pierrel y voit « la fin de la solidarité territoriale »

8 Avr 2016 - 21:30

Le conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur a adopté, ce vendredi, le fonds régional d’aménagement du territoire (Frat). Doté d’un budget de 8 M€, il bénéficiera à toutes les communes de la Région pour soutenir un projet d’investissement par an. Il se substitue au fonds de solidarité locale (FSL), qui était doté de 3 M€. « Si l’ancien dispositif était le plus souvent apprécié, ses critères et modalités ont été jugés trop complexes », indiquent Chantal Eyméoud et Roger Didier, vice-présidents de la Région. « Les grands perdants sont les communes les plus pauvres, celles qui souffrent déjà le plus », estiment pour leur part Christophe Pierrel et Vincent Faubert (Debout la gauche).

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter