Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration.Photo d'illustration.

Gap : les trois agresseurs présumés d’un chauffeur de bus devant le juge des enfants

10 Mai 2016 - 16:49

Les trois auteurs présumés de l’agression d’un chauffeur de bus de Gap, qui sont tous mineurs, sont convoqués devant le juge des enfants de Gap, début juin. Ils devraient mis en examen pour « violences commises en réunion ». Il reviendra ensuite au juge de les renvoyer ou non devant le tribunal pour enfants, au terme de son instruction.

Benoît Bachelet, vice-procureur de la République, précise que les mis en cause « étant mineurs, ils relèvent des règles de procédure pénale impératives posées par l’ordonnance du 2 février 1945 » sur la délinquance juvénile.

Les faits s’étaient déroulés le samedi 30 avril vers 16h à Chabanas. Le chauffeur d’un bus de la ligne 2 avait été agressé pendant sa pause. Deux à trois de ses passagers, qui s’étaient déjà fait remarquer en faisant du chahut durant le trajet, l’auraient en effet sorti hors de son bus avant de lui infliger des coups alors qu’il était au sol. Le chauffeur a ramené son véhicule au dépôt de la Justice, avant de se rendre aux urgences, où les médecins n’ont cependant pas constaté de blessures significatives, ainsi qu’en atteste l’absence totale d’incapacité de travail.

Les autres chauffeurs de Linea avaient fait valoir leur droit de retrait à la suite de cette agression et, en accord avec le maire de Gap et président de l’agglomération, Roger Didier, la circulation des bus avait été interrompue pour le reste de la journée.

Le soir même de l’agression, un mineur de 16 ans s’était présenté spontanément au commissariat de police de Gap, accompagné de son représentant légal. Les policiers avaient ensuite appréhendé deux autres suspects, eux aussi mineurs.