Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
La vitre d'un voisin a été brisée par un jet de pierre.La vitre d'un voisin a été brisée par un jet de pierre.

Gap : deux mineurs condamnés à six mois avec sursis après une agression « antisémite »

19 Mai 2016 - 12:30

Deux mineurs de 16 et 18 ans ont été condamnés, ce mercredi, à six mois d’emprisonnement avec sursis et 18 mois de mise à l’épreuve à la suite de l’agression qu’avait subie une femme, psychologiquement fragile, qui avait eu le malheur d’accrocher un drapeau d’Israël à l’intérieur de son appartement. Les faits s’étaient déroulés en juillet 2014, alors que les « manifestations pour la paix » pro-palestiniennes se multipliaient partout en France. C’est d’ailleurs à la suite de deux de ces manifestations sur l’esplanade de la Paix, à Gap, que la victime avait été prise à partie.

Quatre des agresseurs présumés avaient été identifiés par la police au terme de plusieurs mois d’enquête. L’un d’eux avait pu être confondu par son ADN présent sur une des pierres jetées sur l’appartement de la victime, rue Bayard. Les deux majeurs avaient été condamnés à trois et six mois de prison ferme, il y a un an, par le tribunal correctionnel de Gap.

Les deux mineurs ont été jugés ce mercredi par le tribunal pour enfants, après plusieurs renvois de l’audience. Outre leur condamnation à six mois avec sursis, ils devront également payer des dommages-intérêts aux victimes, avec leurs parents, civilement responsables.

 

« Cette procédure est désormais définitivement close, sauf si des appels sont interjetés contre la décision du tribunal pour enfants », précise le procureur de la République, Raphaël Balland.