Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gendarmerie véhicules (2)

Rixes entre deux groupes à Veynes : des cocktails Molotov lancés, des armes trouvées

22 Mai 2016 - 18:34

Samedi, entre 17 et 18 heures, des habitants de Veynes préviennent la gendarmerie d’affrontements sur la voie publique entre plusieurs jeunes, accompagnés de départs d’incendies. Au total, 29 gendarmes de Veynes et de Gap se rendent sur les lieux. Ils procèdent au contrôle d’une vingtaine de jeunes originaires des Alpes-de-Haute-Provence venus à Veynes à bord de quatre véhicules, prétextant assister à un match de football opposant les équipes de Sisteron et de Veynes. Mais leur venue pourrait être liée à des violences survenues le 16 mai entre deux groupes de personnes à l’occasion de la fête votive de Savournon.

Parmi eux, six jeunes hommes âgés pour la plupart de 18 ans, ainsi qu’un mineur de 17 ans, sont en possession d’armes de catégorie D (couteaux, barre de fer, tazer, bombe lacrymogène). Tous repartent à leur domicile de Peyruis ou de Digne après avoir fait l’objet de poursuites ordonnées par le parquet de Gap sous forme d’ordonnances pénales, les armes ayant été confisquées.

Plus tard dans la soirée, il est établi que ce groupe a été la cible de jets de cocktails Molotov lors de son arrivée à Veynes par un autre groupe. Trois cocktails Molotov ont explosé sur la voie publique à proximité du débit de boissons situé boulevard Gambetta.

Il n’y aurait aucun blessé ; aucune victime ne s’est fait connaître et aucune plainte n’a été déposée à ce jour. De même, aucune dégradation de véhicule n’a été constatée.

En début de soirée, les gendarmes découvrent d’autres armes dissimulées à proximité du lycée de Veynes (notamment un fusil et d’autres bouteilles prêtes à servir de cocktails Molotov). Deux jeunes Veynois, dont un mineur, sont alors interpellés puis placés en garde à vue vers 20h30. L’un d’eux est mis hors de cause et libéré ce dimanche en fin de matinée, sur instructions du parquet. Le mineur est toujours en garde à vue.

L’enquête se poursuit pour identifier les auteurs des jets de cocktails Molotov. Le procureur de la République de Gap lance un appel à témoin et invite toute personne susceptible d’apporter des informations précises sur ces événements à se faire connaître dans les meilleurs délais auprès de la gendarmerie de Veynes.


+ Sur le même sujet...